Zimbabwe : Le parti au pouvoir déplore le renouvellement des sanctions de l’UE contre Mugabe

0
231

Le parti au pouvoir au Zimbabwe a déploré le renouvellement des MUGABEsanctions imposées par l’Union européenne (UE) il y a une décennie contre le président Robert Mugabe et son épouse, qualifiant les sanctions d’inutiles et risibles.

L’UE a annoncé le renouvellement pour une autre année de ses sanctions contre le Zimbabwe, qui incluent une interdiction de voyage et un gel d’avoirs pour M. Mugabe et sa femme Grace.
Mais Simon Khaya Moyo, porte-parole du parti de M. Mugabe, la Zanu-PF, a confié à Xinhua que le Zimbabwe ne se laissera pas déranger par ce renouvellement des sanctions, initialement imposées en 2002 suite à des divergences politiques avec Harare.
« Nous avons dit à plusieurs reprises que les sanctions illégales doivent être complètement éradiquées. Nous ne serons pas gênés par des déclarations de l’UE. Nous sommes trop occupés à diriger notre pays et nous n’avons pas de temps pour les gens qui semblent apprécier les plaisanteries », a-t-il affirmé.
Alors que l’UE a maintenu ses sanctions contre M. Mugabe, elles ont permis au président vétéran, qui aura 91 ans samedi, de visiter l’Europe seulement à titre de président de l’Union africaine (UA).
M. Mugabe a assumé la présidence tournante de l’UA le mois dernier pour une période d’un an.
L’UE a graduellement allégé ses sanctions contre le Zimbabwe au fil des ans, et a éliminé en novembre dernier ses sanctions économiques contre le pays afin d’ouvrir la voie à la reprise d’une coopération directe entre les deux parties.
Cette semaine, l’UE a signé un accord pour fournir une aide de 270 millions de dollars au Zimbabwe dans les cinq prochaines années, à investir dans les secteurs de la santé, de l’agriculture et de la gouvernance.
Saluant la manoeuvre de l’UE, le ministre des Finances Patrick Chinamasa s’est toutefois plaint que les liens Zimbabwe-UE demeureront envenimés et peu productifs tant que des sanctions seront imposées à l’encontre du président et de son épouse.

  (Xinhua)

.