Afrique du Sud : le fabricant de produits alimentaires Premier Group relance son introduction en Bourse

0
122

Initialement prévue en décembre 2022, l’IPO avait été abandonnée en raison des turbulences de marché liées alors à la procédure de destitution du président Cyril Ramaphosa sur fond de soupçons de malversations financières. Brait, la holding d’investissement contrôlée par le milliardaire sud-africain Christo Wiese, a annoncé, dans un communiqué publié ce vendredi 10 mars, la relance du projet de cotation de sa filiale spécialisée dans la fabrication des produits alimentaires Premier Group sur le Johannesburg Stock Exchange, qui avait été abandonné en décembre dernier en raison des conditions défavorables du marché.

Prévue pour le 24 mars prochain, l’entrée en Bourse de Premier Group devrait permettre à Brait de lever entre 3,5 et 3,6 milliards de rands sud-africains (environ 190 millions de dollars), a précisé la holding dans son communiqué.

Le prix de l’offre a été fixé à 53,82 rands (2,92 dollars) par action, ce qui valorise Premier Group à environ 6,9 milliards de rands (374 millions de dollars). A l’issue de l’IPO, Brait conservera une participation de 47,1 % dans la société.

Brait avait reporté son projet d’introduction de Premier Group en décembre 2022, en raison des turbulences de marché liées alors à la procédure de destitution du président Cyril Ramaphosa sur fond de soupçons de malversations financières.

A l’époque, M. Ramaphosa avait été accusé d’avoir caché à la justice le vol de 580 000 dollars en liquide dont il aurait été victime en 2020 dans le cadre du cambriolage d’une de ses fermes. Bien que le dirigeant sud-africain ait indiqué que les fonds provenaient de la vente de buffles, l’opposition l’a soupçonné de ne pas avoir déclaré le vol pour dissimuler une éventuelle origine illégale. Le Parlement a finalement rejeté, à la mi-décembre, le rapport de la commission d’enquête indépendante sur cette affaire, bloquant ainsi la procédure d’impeachment.

Premier Group détient notamment un réseau de boulangeries et de minoteries ainsi que des usines de confiseries, de pâtes, de biscuits et d’aliments pour animaux. Outre l’Afrique du Sud, la société opère au Swaziland, au Mozambique et au Lesotho.

Ecofin


Warning: A non-numeric value encountered in /home/customer/www/pointafrique7.com/public_html/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008