afrika n’reggae live festival: La Musique au service du Développement

0
145

 Dans la dynamique de soutenir l’émergence artistique festival6africaine ,l’Association vent d’Echange a organisé à Ouagadougou du 05 19 décembre le Festival Afrika N’ Reggae Live ;un plateau de nouveaux talents qui ont déjà fait leurs preuves au Burkina , qui par le biais du parrain l’artiste Rasta de renommée international BINGUI Jaa JAMMY au côté de l’association vent d’Echange ont transporté le mouvement dans le Guéto  ouagalais en organisant trois concerts live  gratuits,en vue de rapprocher le public au artiste de la compile du Gang rebelle du Faso un collectif regroupant les artistes africains 

ce fût en effet Un pas de plus pour renforcer la scène Live, le spectacle vivant dans sa forme complète, à l’opposé du playback qui dépossède l’artiste d’une part importante de son art. Ceci va de pair avec les autres démarches que l’association vent d’Echange  réalise depuis 2003 au Burkina  où depuis quelques années, d’autres festivals contribuent aussi  à cette  dynamique : le NAK, Jazz à Ouaga et, plus récemment,  le Ouaga Hip Hop.

Avec la création du festival Afrika N’ Reggae Live, l’Association Vent d’Echange  renforce  le réseau de diffuseurs afin d’offrir aux artistes africains une force de proposition encore plus élargie. L’artiste  BINGUI Jaa Jammy parrain du Festival et l’association Vent d’échange estiment que  L’objectif est de contribuer à amplifier un réel potentiel de diffusion sur le continent Africain en synergie avec des réseaux tel que Circul’a, Equation Musique;une vision du développement artistique qui contribue à l’émergence des jeunes artistes Africains engagés qui dans leurs chanson conscientisent et interpellent les décideurs du continent africain tout en stigmatisant la main mise de babylone (l’empire coloniale).

Une Programmation qui défends la qualité artistique et des paroles fortes, des paroles qui témoignent au delà des styles musicaux.

D’où le nom « Afrika N’ Reggae live festival ». Car même si le reggae a été  très présent sur ce festival, étant un terrain de prédilection pour témoigner et dire, nous savons que l’Afrique s’exprime depuis toujours dans une grande richesse et diversité de styles. Citons parmi les ainés : Myriam Makeba, Franklin Boukaka, Féla Anikulapo Kuti, Alpha Blondy….Aujourd’hui encore elle nous offre un vivier très riche et diversifié que nous avons retrouvé lors du Festival.

Cette première  édition a eu pour point culminant   la sortie de deux albums du Label Vent d’change  qui constitue  une expression de la dynamique engagé du festival :

Le Volume 2 du « Gang Rebel du Faso », compilation d’émergence qui regroupe 16 artistes fédérés autour de ce projet .

Le dernier album de l’artiste Bingui Jaa Jammy « Ligne de Front », un album mûr d’un artiste engagé et d’un acteur de terrain parrain des projets Afrique de l’association Vent d’Echange. Celui-ci œuvre très activement depuis 2003 au coté de l’association  et au sein de la communauté artistique Africaine.

En outre ,on notera que Cette première édition  c’est  déroulée sur l’ensemble de la ville de Ouagadougou, et à drainé du monde avec une réelle effervescence culturelle dans les quartiers où

3 soirées concert ont été organisé  les 5,12 et 19 décembre 2009 sous forme de podiums avec accès gratuit sur les lieux suivants : pate d’oie, Dasasgo, Ecole de la cité Azimmo à  Tampuy…pour apporter de l’espoir aux sinistrés des inondations qui ont frappé la ville de ouagadougou .des salages de formation en myspace ,en  gospel et techniques corporelles pour les artistes avec trois conférences sur l’histoire du rastapharisme ,le commerce triangulaire, le développement et la conscientisation par le biais de la musique Africaine figuraient également comme activité  .

  Rodrigue  Fénelon MASSALA   

 .