Deux présumés ambazoniens Tibab C. Ngoh a.k.a ‘‘Rachman’’ et Tekeh Betrand dans la tourmente

0
269

Considéré par les forces de défense et de sécurité camerounaises comme un élément clé du dispositif militaire sécessionniste et pris en chasse à ce titre, d’une part, traqué d’autre part pour «traitrise» par une faction séparatiste, et finalement honni par sa famille qui l’accuse d’avoir emporté l’argent de la rançon de son cousin Tekeh Betrand, Tibab Claude Ngoh (plus connu dans les milieux anglophones sous son sobriquet de «Rachman») est introuvable.


Warning: A non-numeric value encountered in /home/customer/www/pointafrique7.com/public_html/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008