Cameroun: Sa majesté André Roland Nouck, chef d l’île de Missipi, Douala 6e

0
214

« … on est capable de construire des cités, des grandes villes, des hôpitaux, de manière que les gens vont vivre dans le calme et être tranquilles dans les îles et campements qu’on a confinés à la pêche… »

  • Votre majesté, peut-on savoir ce qui freine le développement de Missipi ?

Ce développement a été freiné par des différends opposant des membres de famille. Le développement de Nice a été dû à des différends qui opposaient les membres de la famille. Des contentieux que des gens essayaient de créer de part et d’autre. Des personnes malveillantes qui ont pensé faire certains travaux qui n’ont pas abouti et ceux-ci on passé le temps à courir de gauche à droite en créant des déboires et alimentant de mauvaises informations et ceci a empêché les hommes bienveillants de contribuer au développement de multiples affaires ça nous a complètement bloqué vous savez que les finances ne pas les bruits ceux qui prétendent ceux qui prétendaient être des financiers en leur élan il y a eu aussi les pommes d’escroquerie par rapport au pont qui devait être construit en matériaux définitifs mais qui finalement l’a été en matériaux provisoires après je te donne des combats aujourd’hui et c’est tout ça qui est en fait développement soit bloqué seulement les magiciens la bienveillance les magistrats et ton permis d’arrêter tout et que aujourd’hui et nous essayons de relancer les choses sur le terrain

  • Majesté quelles sont les perspectives d’avenir quand on sait que Missipi est appelée à devenir une ville nouvelle ?

Nous allons faire une espèce d’appel d’offres, nous sommes en train de chercher des partenaires qui veulent mettre la main à la pâte pour que le développement que nous préconisons dans les îles spécialement dans l’île de Missipi puisse se concrétiser, parce que nous pensons comme cela il y a une île touristique de la manière avec laquelle notre nation se jette aujourd’hui dans le tourisme, cela permettra que ce soit un lieu touristique.

  • Est-ce que vous avez déjà quelques partenaires qui viennent nous voir par rapport à ce projet.

Le gens ont bien la volonté de vouloir le faire mais le coût de l’investissement quand il fallait qu’on fait que je de touristique très puissant je pense que c’est là où le bât blesse jusqu’à présent. Nous profitons de cette occasion pour lancer un appel opéra aux personnes bienveillantes, aux personnes futuristes, aux personnes qui aiment le développement et croient au développement du tourisme afin que ces personnes viennent découvrir l’île de Nice hippie et mettre la main à la pâte pour que le produit se fasse.

  • Quel message pouvez-vous lancer aux habitants de Missippi pour qu’ils soient de potentiels partenaires et aux personnes désirant y résider ?

Oui c’est cet appel que je lance est que venez : une seule main n’attache pas le mets que les gens viennent nombreuses. Comme cela, nous allons ensemble faire développer cette île conquit dans l’anarchie et qu’on aille dans la vision que nous avons ensemble facile et pour que je dois prendre notre de notre pays soit effectif et il y a beaucoup d’opportunités. Vous verrez qu’on est capable de construire des cités, des grandes villes, des hôpitaux, de manière que les gens vont vivre dans le calme et être tranquilles dans les îles et campements qu’on a confinés à la pêche jusqu’ici. 

Propos recueillis par richard KENMOGNE


Warning: A non-numeric value encountered in /home/customer/www/pointafrique7.com/public_html/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008