Samsung délocalise une partie de sa production au Vietnam

0
380

Samsung s’apprêterait à fuir la Chine. La main vietnam2d’oeuvre y serait devenue trop chère et menacerait ses marges. Plutôt que de les sacrifier, il irait se réfugier au Vietnam

La délocalisation, les industriels en sont friands. Nombreuses sont les entreprises européennes ou américaines à avoir implanté leurs usines en Asie afin de réduire leurs dépenses. Mais pas n’importe où. C’est visiblement en Chine que la main d’oeuvre était la moins chère jusqu’ici, tout en étant efficace. D’ailleurs, même Samsung, originaire de Corée du Sud, y produit une partie de ses appareils. Mais à force d’accueillir les multinationales du monde entier, il fallait bien s’attendre à ce que l’économie chinoise croît.

Le Vietnam, plus intéressant que la Chine

Le coût de la main d’oeuvre y a logiquement fortement augmenté ces dernières années, au point de menacer les marges du Coréen. De quoi le faire fuir au Vietnam, selon Bloomberg. En effet, la main d’oeuvre y est encore moins chère. Il a donc décidé d’y installer une nouvelle usine. Un projet de 2 milliards de dollars qu’il devrait rapidement rentabiliser. L’installation devrait être opérationnelle à compter du mois de février prochain et atteindre son rendement maximal en 2015, soit quelques 120 millions d’appareils par an.

Cette même année, Samsung espère expédier 800 millions de terminaux mobiles. Cela lui permettrait donc de réaliser une belle économie. D’ici là, 40 % des appareils Samsung resteraient produits en Chine. Notons que la plus grande partie de sa main d’oeuvre est toujours localisée en Corée du Sud. Les Chinois n’en représentaient que 19 % au mois de juin dernier.

Mathieu Freitas

.