Trois questions à…Tiken Jah fakolly

0
517

???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????En Côte d’Ivoire, un débat politique fait rage. C’est la question de la candidature unique au sein du RHDP à la présidentielle de 2015. Quel est l’avis de Tiken qui reste un grand observateur de la scène politique ivoirienne sur la question ?TJF : J’avoue que je ne suis pas pour la candidature unique au sein du RHDP. Aujourd’hui, chacun peut tenter sa chance. Le président Ouattara est en train d’abattre un énorme travail. Normalement tous ceux qui aiment la Côte d’Ivoire, tous ceux qui ont envie que la Côte d’Ivoire avance, doivent faire un choix, voir les réalités et voter en fonction de ça. Et s’il y a un deuxième tour, la famille politique peut se retrouver. Mais moi, je souhaite effectivement que le président Ouattara ait un autre mandat de cinq ans. Donc si la candidature unique peut faire gagner du temps, je l’accepterai. Je pense que pour notre démocratie, il est important que chaque parti participe à ces échéances électorales et qu’il y ait un deuxième tour. Aujourd’hui, le PDCI ne fait pas de cadeau au RDR. Si Houphouët-Boigny a régné pendant 33 ans, c’est parce que nos parents du Nord l’ont soutenu. A Odienné il y avait des candidats contre Houphouët. VamégbèTouré était par exemple contre Houphouët. Mais les parents, vu le travail qui était en train d’être fait par Houphouët-Boigny, ont voté Houphouët alors qu’il n’était pas dioula, ni musulman. Au niveau de Séguéla, il y avait Sékou Sanogo qui n’était pas forcément du côté d’Houphouët, mais les gens de cette localité ont fait un choix. Du côté de Korhogo, la famille Gon a soutenu Houphouët alors que Houphouët n’était pas senoufo ni musulman encore moins originaire du Nord de la Côte d’Ivoire. Donc, aujourd’hui le fait que cette famille-là se réunit pour soutenir Alassane Ouattara, je pense que c’est un peu un retour de l’ascenseur. Très souvent, on entend dire que Bédié est un homme de paix, mais on ne parle pas de la hauteur prise par Alassane Ouattara. C’est Alassane Ouattara qui a été victime d’injustice, d’inégalité et c’est Alassane Ouattara qui prend de la hauteur aujourd’hui par rapport à tout ça, qui pardonne tout ce qui s’est passé. Et on a l’impression qu’il est obligé de forcer les gens… Vous voyez ce que je veux dire. La candidature unique au sein du RHDP, si cela peut permettre au président actuel d’achever le travail qu’il a commencé, tant mieux. Sinon je pense que cela ne sera pas forcément bien pour la santé de notre démocratie.

Pensez-vous que pour la stabilité comme certains le disent, Ouattara doit rester au pouvoir jusqu’en 2020 ?

Oui. Quand je regarde la classe politique aujourd’hui et vu le travail qui est en train d’être fait, je ne pense pas qu’il y ait quelqu’un jusqu’en 2020 pour achever le travail que Ouattara est en train de faire aujourd’hui. Avec le peu de temps qu’il a passé à la tête du pays, la Côte d’Ivoire a retrouvé sa place dans le concert des nations. C’est quelque chose à encourager. Ouattara mérite un autre mandat. Mais c’est le peuple ivoirien qui va décider. Personnellement, je le dis et je le redis, mon bulletin sera pour Alassane Ouattara. Parce que je crois en lui. Je sais que jusqu’en 2020, il n’y aura pas quelqu’un qui peut conduire ce pays-là. A partir de 2020, on entrera dans un nouveau cycle. Des jeunes gens peuvent poser leur candidature, ce qui nous fera sortir de cette affaire de Bédié, Gbagbo, Ouattara. On va rebondir sur une nouvelle classe politique qui va conduire la Côte d’Ivoire. On souhaite que celui qui va venir en 2020 fasse mieux qu’Alassane Ouattara pour que la Côte d’Ivoire puisse continuer à monter. Voilà un peu mon avis sur ce sujet d’actualité.

Malgré tout ce qui est fait par le président de la République, certains Ivoiriens pensent que tout va mal en Côte d’Ivoire…

Que ce soit en France ou aux Etats-Unis, l’opposition doit faire son travail. Ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui ont fait leur travail hier. Et ça permet d’équilibrer. Sinon les réalités sont là. Depuis l’époque d’Houphouët, la Côte d’Ivoire n’a jamais été autant en chantier. On peut avoir plus si nous restons unis, si nous faisons la vraie politique. Si chaque parti présente son candidat. On va aux élections. Il y a un deuxième tour, après il y a une association ensuite on choisit le président et on avance. Mais ce qui est sûr, c’est qu’aujourd’hui la réalité est là. Tout le monde voit que ce soit au nord, au sud, à l’est, de grands travaux sont en train d’être faits partout et cela mérite d’être salué. Sans entrer dans le griotisme ou le soutien aveugle. Il faut être objectif. Aujourd’hui quand je regarde la classe politique en Côte d’Ivoire, je ne vois pas mieux qu’Alassane Ouattara par rapport à son carnet d’adresse, à la confiance que les gens ont en lui à travers le monde.

Réalisée par Y. Sangaré-le patriote-

.