La Suisse durcit les sanctions contre les sociétés russes

0
272

41Berne a imposé mercredi les restrictions d’affaires supplémentaires contre 15 sociétés et banques russes en vue d’éviter que la Suisse ne serve à contourner les sanctions internationales en lien avec la crise en Ukraine.

« Le Conseil fédéral a réaffirmé que la Suisse ne doit pas servir à contourner les sanctions adoptées par l’UE (…). Les émissions d’instruments financiers de cinq banques et de six entreprises russes sont désormais soumises à autorisation si leur échéance est supérieure à 30 jours (auparavant: 90 jours), de même que les prêts d’une durée de plus de 30 jours octroyés à ces cinq banques et à ces six entreprises russes« , lit-on dans un communiqué mis en ligne sur le site du Conseil fédéral suisse.

La Suisse a en outre ajouté 24 noms à la liste des personnes et des entreprises « avec lesquelles les intermédiaires financiers ne sont pas autorisés à nouer de nouvelles relations d’affaires et dont les relations d’affaires existantes sont soumises à déclaration« .

Fin août dernier, Berne a porté sur la liste élargie des sanctions visant la Russie les cinq banques russes frappées auparavant par des sanctions européennes (Sberbank, VTB Bank, Gazprombank, Vnesheconombank et Rosselkhozbank). Les sanctions suisses concernent également le consortium de défense Almaz-Anteï, la compagnie aérienne Dobrolet (filiale d’Aeroflot) effectuant des vols en Crimée et la banque RNKB (Banque commerciale nationale de Russie).

Ria Novosti

.