Afrique centrale: harmonisation des textes des services de douane

0
483


occaLe sujet est au centre d’un atelier de formation qui se tient actuellement à Douala, lequel devrait aboutir sur des résolutions pour renforcer la gestion des exonérations douanières à l’importation
Les administrations douanières des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac participent à Douala à un atelier de formation visant l’harmonisation du cadre législatif et réglementaire a-t-on constaté jeudi, 29 septembre 2016, à Douala la métropole économique du Cameroun.

Cette rencontre sous régionale qui bénéficie de l’appui du Fonds monétaire international (FMI), et des experts des organismes internationaux, devrait également déboucher sur les résolutions permettant le renforcement de la gestion des exonérations douanières à l’importation.

Il est également question de s’entendre sur un registre intégré de gestion des risques entourant la fiscalité, de mettre sur pied un système de codification des exonérations uniformes dans tous les pays de la zone Cemac et enfin, de créer une base de données de gestion rationnelle et structurée des exonérations douanières.

«Ce que nous attendons de ce séminaire c’est la maîtrise des exonérations dans les pays de la Cemac. Il faut que cela se fasse dans les règles de l’art pour éviter les abus», ont confié à APA quelques participants.

Les  sont un outil mis sur pied pour la facilitation des investissements à caractère public, en outre, elles servent à soutenir le développement des secteurs économiques publics et privés.

C’est dire l’importante d’une harmonisation des procédures, car en plus du contrôle frontalier dévolu à la douane en collaboration avec les forces de sécurité, l’administration fiscale reste un gros contributeur dans les recettes des Etats.

APA