RDC : le Parlement vote la prolongation de l’état de siège dans le Nord-Kivu et dans l’Ituri

    0
    326

    En mai, Félix Tshisekedi avait décidé d’instaurer l’état de siège dans l’est de la RDC, et d’en militariser les administrations locales. Malgré le scepticisme d’une partie de la population quant à son efficacité, cette mesure a déjà été prolongée cinq fois.

    Le Parlement de la République démocratique du Congo (RDC) a voté pour une prolongation de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Le mardi 17 août, 334 députés sur 335 ont donné leur approbation à la demande introduite par le gouvernement.

    La mesure avait été mise en place par le président Félix Tshisekedi en mai dernier, pour lutter contre l’insécurité dans la zone. La nouvelle prolongation de 15 jours est la sixième à être votée par l’Assemblée nationale, où le chef de l’Etat détient la majorité depuis qu’il a rallié à sa cause d’anciens partisans de l’ex-président Joseph Kabila.

    Il faut souligner que cette prolongation intervient à un moment où la mesure adoptée il y a trois mois, est au centre des débats concernant son efficacité. Dans un rapport, le Bureau conjoint des Nations unies pour les droits de l’homme en RDC a indiqué que l’état de siège n’avait que très peu d’impact significatif sur la baisse de l’insécurité dans la région. Bien que les autorités affirment que plusieurs centaines de combattants se sont rendus et ont déposé les armes, on constate que les attaques se poursuivent contre la population civile.

    Ces derniers mois, ce sont surtout les rebelles ADF désormais affiliés au groupe Etat Islamique qui ont multiplié les attentats ou projets d’attentats dans la région.

    Afin d’évaluer la situation sur place, la Commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale a démarré une enquête et auditionne des membres du gouvernement. Ses conclusions fortement attendues devraient permettre de déterminer concrètement les avantages ou lacunes d’une mesure, dont l’objectif affiché est de mettre fin à une crise sécuritaire qui détériore la situation humanitaire dans cette partie de la RDC, depuis la fin des années 90.

    Moutiou Adjibi Nourou


    Warning: A non-numeric value encountered in /home/customer/www/pointafrique7.com/public_html/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008