Le Burkina Faso à l’abri de l’isolement diplomatique ?

0
366

Le nouvel homme fort du Burkina Faso poursuit son opération séduction. Vendredi, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba a rencontré des diplomates en poste à Ouagadougou. Les représentants de la Chine, de la France, de l’Union européenne et du Mali, ont notamment pris part à la rencontre.Le chef de la junte tente ainsi de présenter d’obtenir l’appui de la communauté internationale après avoir renversé l’ex-président Roch Marc Christian Kaboré, le 24 janvier.

 » Le président du Faso, le chef de l’Etat nous a présenté tout ce qui s’est passé, et puis surtout, il a donné une vision pour le futur du pays. El espère l’accompagnement des partenaires internationaux justement pour passer ensemble ce moment difficile.« , a déclaré Li Jian, ambassadeur de Chine au Burkina Faso.

La junte joue notamment la carte de l’insécurité alors que des djihadistes écument plusieurs régions du pays. La CEDEAO n’a pas adopté de nouvelles sanctions contre le Burkina Faso, mais elle a appelé au retour de l’ordre constitutionnel dans le pays.

Africanews


Warning: A non-numeric value encountered in /home/customer/www/pointafrique7.com/public_html/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008