Internet: En Ouganda, le gouvernement veut réduire le coût de sa bande passante Internet de 86 % d’ici un an

0
33

Le gouvernement ougandais avait déjà effectué une réduction de 50 % du coût de l’Internet public qui est passé de 70$ à 35$. Quelques mois après, l’exécutif estime que la mesure n’a pas eu l’impact escompté, même si elle a contribué à stabiliser les coûts et à élargir l’accès. 

Le gouvernement ougandais envisage de réduire le coût mensuel de la bande passante Internet qu’il fournit par le biais de la fibre optique de l’infrastructure dorsale nationale de 86 % d’ici un an, le passant de 35$ à 5$. C’est ce qu’a révélé Godfrey Kabbyanga, ministre d’Etat chargé des TIC, la semaine dernière, lors de la signature d’un protocole d’accord avec la société de solutions de paiement MasterCard.

Cette initiative vient s’ajouter à la réduction de 50 % effectuée par le gouvernement en août 2023. Avant cela, l’Internet public coûtait 70 $ par mégabit par seconde par mois. L’exécutif juge que la mesure n’a pas eu l’impact escompté, même si elle a contribué à stabiliser les coûts et à élargir l’accès.

« Nous pensons qu’une nouvelle réduction est nécessaire, notamment pour stimuler les systèmes de gestion de l’information de notre modèle paroissial que nous mettons en œuvre dans plus de 10 000 paroisses du pays », a déclaré M. Kabbyanga.

La réduction du coût de l’Internet s’inscrit dans le cadre des actions engagées par le gouvernement ougandais pour accélérer la transformation numérique en vue de soutenir la reprise économique, de créer des opportunités illimitées pour la jeunesse et de réaliser la « Vision 2040 ». En mars 2023, l’exécutif a reçu 1 800 milliards de shillings ougandais (464,2 millions $) de la Banque mondiale pour étendre l’accès à Internet dans le pays. Kampala a annoncé, en novembre dernier, qu’il négociait un prêt de 150 millions $ auprès de la China Eximbank pour développer son infrastructure Internet.

Le gouvernement ougandais espère que la réduction du coût de l’Internet public encouragera également les acteurs privés à baisser leurs prix, ce qui aura un effet d’entraînement sur le coût global de l’Internet dans le pays. Cela contribuera à améliorer l’adoption de l’Internet dans le pays dans un contexte marqué par une demande sans cesse croissante.

D’après les statistiques de la Commission ougandaise des communications (UCC), l’Ouganda comptait 27 millions d’abonnés aux services Internet à la fin du mois de mars 2023 pour un taux de pénétration de 59 %. De son côté, la plateforme de données DataReportal dénombre 11,77 millions d’utilisateurs d’Internet au début de l’année 2023 avec un taux de pénétration de 24,6%.

Isaac K. Kassouwi


Warning: A non-numeric value encountered in /home/customer/www/pointafrique7.com/public_html/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008