Gabon: Qui est Raymond Ndong Sima nommé Premier Ministre

0
301

Raymond Ndong Sima est né le  à Oyem, dans le nord du Gabon, et a étudié en France. Il a été nommé au cabinet du ministre de la Planification et de l’Économie en 1986, où il s’est vu confier la responsabilité de l’ajustement structurel et des relations avec le Fonds monétaire international et la Banque mondiale. En 1992, il a été nommé directeur général de l’économie. il est resté à ce poste tout en conservant la responsabilité de l’ajustement structurel jusqu’en 1994. Il a ensuite exercé les fonctions de directeur général de Hévégab, une entreprise de caoutchouc appartenant à l’État, de 1994 à 1998.

Raymond Ndong Sima a été nommé au gouvernement en tant que ministre de l’Agriculture, de l’Élevage et du Développement rural le 17 octobre 20094.

Lors des élections législatives de décembre 2011, au cours desquelles le Parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir remporte une écrasante majorité de sièges, Ndong Sima est élu à l’Assemblée nationale4 en tant que candidat à Kyé, dans la province de Woleu-Ntem.

Le Premier ministre Paul Biyoghe Mba a démissionné le 13 février 2012. Le président Ali Bongo a ensuite nommé Ndong Sima au poste de Premier ministre le 27 février 2012. Sa nomination a été considérée comme remarquable, en ce sens que le poste de Premier ministre était traditionnellement attribué à un groupe ethnique des Fang de la province de l’Estuaire. Ndong Sima était originaire de la province de Woleu-Ntem, dans le nord du pays, bien qu’il fût également un croc. Avant sa nomination, Ndong Sima n’avait pas été considéré comme une figure particulièrement importante sur la scène politique.

Ndong Sima a exercé les fonctions de Premier ministre pendant près de deux ans. À la suite des élections locales de décembre 2013, le président Bongo a nommé Daniel Ona Ondo en remplacement de Ndong Sima le 24 janvier 2014. Ona Ondo a pris ses fonctions lors d’une cérémonie de passation des pouvoirs avec Ndong Sima le 27 janvier.

En juillet 2015, Ndong Sima a quitté le PDG, se plaignant que le parti n’était pas ouvert à la critique et à des points de vue différents. Il a également critiqué le traitement des finances par le gouvernement depuis son départ. Le secrétaire général du PDG, Faustin Boukoubi, a répondu que Ndong Sima était un opportuniste et a insisté sur le fait que le PDG était un parti démocratique notamment sur le plan interne.

Raymond Ndong Sima est candidat à l’élection présidentielle de 20164. Il obtient 0,4 % des voix.

Raymond Ndong Sima se porte candidat à l’élection présidentielle de 20235. Toutefois, le collectif « Alternance 2023 » qui regroupe les principaux partis d’opposition choisit de désigner un candidat unique, Albert Ondo Ossa, qui devient le principal candidat de l’opposition face à Ali Bongo6.

Le président Bongo est renversé par un coup d’État en  et remplacé à la tête de l’État par Brice Oligui Nguema. Raymond Ndong Sima quitte la coalition de l’opposition et est nommé Premier ministre de la Transition par le chef de l’État le 4.