Burkina Faso : démission du gouvernement Dabiré

0
221

Le Premier ministre burkinabè, Christian Joseph Dabiré, a démissionné de son poste entraînant le départ de l’ensemble de ses collègues du gouvernement. Le président Kaboré devra trouver une personne capable de poursuivre les ambitions économiques du pays tout en résolvant l’urgence sécuritaire.

Christophe Joseph Dabiré (photo), Premier ministre du Burkina Faso a présenté sa démission dans la soirée du 8 décembre, mais aucune raison n’est donnée pour justifier cette décision.

« J’ai présenté aujourd’hui ma lettre de démission au président du Faso, Son Excellence monsieur Roch Marc Christian Kaboré, qui l’a acceptée. Je voudrais tout d’abord remercier le chef de l’Etat pour la confiance qui a été placée en ma modeste personne et pour les hautes responsabilités qu’il a bien voulues me confier, 3 ans durant », a posté sur facebook, le désormais ex-Premier ministre.

Selon une communication lue sur la télévision nationale burkinabè, cette démission entraîne immédiatement celle de l’ensemble des autres membres du gouvernement, au regard des lois institutionnelles du Burkina Faso. Mais en attendant, les ministres continueront de gérer les affaires courantes. La démission du Premier ministre Dabiré survient alors que ces derniers jours, le pays a été pris dans un vent de contestation contre les autorités à qui on exige plus dans l’instauration de la sécurité.

« Dans un contexte de fortes aspirations populaires, j’invite les Burkinabè, dans leur ensemble, à se mobiliser pour soutenir le président du Faso et le nouvel exécutif qui sera mis en place. Je reste convaincu que c’est dans une unité d’action que nous pourrons relever les défis auxquels notre pays et notre peuple sont confrontés », a exhorté M. Dabiré.

L’annonce de cette démission est positivement accueillie sur les réseaux sociaux. Les vives critiques ont laissé la place à davantage de messages d’encouragement et de félicitation pour le travail abattu.

Pour rappel, Christophe Joseph Dabiré avait été nommé Premier ministre en janvier 2019, après avoir passé plusieurs années comme commissaire au sein de l’Union monétaire ouest-africaine (UEMOA). Sa démission survient 12 mois après qu’il a été reconduit à ce poste.

Ecofin


Warning: A non-numeric value encountered in /home/customer/www/pointafrique7.com/public_html/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008