Trump semble approuver le port du masque en le qualifiant de geste « patriotique » sur Twitter

0
47

Le président américain Donald Trump a qualifié lundi le port du masque de geste « patriotique », semblant approver cette pratique à la suite d’un entretien diffusé la veille au cours duquel il en a pourtant nié l’efficacité pour freiner la propagation du nouveau coronavirus.

M. Trump n’a pas explicitement dit sur Twitter qu’il porterait désormais le masque, mais a déclaré que « beaucoup de gens disent qu’il est patriotique de porter un masque quand vous ne pouvez pas pratiquer la distanciation sociale. Il n’y a personne qui soit plus patriote que moi, votre président préféré ! »

Pour accompagner son tweet, le président a posté une photo de sa visite du centre médical militaire national de Walter Reed au Maryland le 11 juillet, au cours de laquelle il a paru devant la presse portant un masque pour la première fois depuis que la pandémie a frappé les Etats-Unis. Avant cela, il avait porté un masque en public en mai dans les coulisses de sa visite d’une usine Ford dans le Michigan, mais l’avait retiré au moment de passer devant les caméras.

Ayant été réticent au port du masque dans le passé, M. Trump avait jusqu’à récemment nié son efficacité pour freiner la propagation du virus.

« Je ne suis pas d’accord pour dire que si tout le monde portait un masque, tout disparaîtrait », a-t-il dit dans une interview avec le journaliste de Fox News, Chris Wallace, diffusée dimanche, confirmant qu’il n’émettrait pas d’obligation d’en porter à l’échelle nationale.

Le tweet de lundi est intervenu à un moment où le nombre de cas confirmés aux Etats-Unis a franchi la barre des 3,8 millions et le bilan des décès a dépassé 140.800, selon l’université Johns Hopkins lundi après-midi. Ces deux nombres sont les plus importants au monde.

Plus tôt dans la journée, M. Trump a affirmé aux journalistes qu’il reprendrait le briefing quotidien sur le nouveau coronavirus à la Maison Blanche, probablement mardi à 17H00 heure de l’est des Etats-Unis (21H00 GMT).

M. Trump était présent pour les briefings du groupe de travail sur le nouveau coronavirus presque chaque jour entre mars et avril, avant que les réunions dans l’aile ouest de la Maison Blanche ne soient brusquement arrêtées.

Le vice-président Mike Pence et d’autres membres du groupe de travail ont tenu des conférences de presse à quelques reprises au cours du mois dernier, lorsque le nombre de cas a connu une forte augmentation dans le pays.