Seychelles: Les yachts et les jets privés demandent l’autorisation d’entrée alors que le pays rouvre lentement

0
60

Les autorités sanitaires ont reçu une quinzaine de demandes d’autorisation d’entrer aux Seychelles avec l’ouverture du port et de l’aéroport le 1er juin, a déclaré mardi un haut responsable.

«Nous avons reçu des demandes de yachts et d’avions privés. Lors de l’analyse des risques, nous avons constaté que le fait d’autoriser des vols commerciaux à entrée libre poserait un risque élevé. C’est pourquoi, pour commencer les choses en juin, nous ne recevrons que des vols affrétés. Ils respecteront certaines conditions « , a déclaré Jude Gedeon, commissaire à la santé publique.

Les passagers arrivant aux Seychelles à bord de jets privés doivent être destinés à un centre de villégiature, à un yacht ou à des installations résidentielles autorisés. Ils doivent également venir sur des vols charter à partir de la liste des pays à faible risque publiée par le ministère de la Santé.

Les vols affrétés pouvant transporter des passagers – à savoir des patients, des ressortissants seychellois de retour ou des étudiants qui ont terminé leurs études – peuvent également entrer dans le pays après avoir reçu l’autorisation.

Toute personne souhaitant se rendre aux Seychelles doit actuellement remplir un formulaire disponible sur le site Web du ministère de la Santé. Le formulaire est examiné par une équipe du Ministère et une décision est prise quant à l’approbation ou non de la demande.

« Les avions qui effectuent des vols commerciaux tels qu’Air Seychelles, Ethiopian Airlines et Turkish Airline doivent également demander la permission chaque fois qu’ils effectuent un vol commercial pour les Seychelles », a déclaré Dr. Gedeon.

La semaine dernière, le Centre des opérations d’urgence en santé publique a fait un exercice au cours duquel l’équipe a évalué la tendance et l’ampleur de la transmission du COVID-19 dans d’autres pays. Cela comprenait l’examen de la réactivité du système de santé publique du pays et des avis des autorités de santé publique.

Par la suite, l’équipe a dressé une liste de 19 pays considérés comme à faible risque, où l’épidémie semble être bien maîtrisée. Les visiteurs de ces pays peuvent entrer aux Seychelles sous certaines conditions.

Des frais de 50 $ devront être payés par visiteur à l’entrée pour couvrir les frais de dépistage et de tests effectués sur le passager à son arrivée aux Seychelles, un archipel de l’océan Indien occidental.

Pour figurer sur la liste, un pays doit également avoir une faible incidence de cas et des données fiables. L’évaluation des risques du COVID-19 étant dynamique, la liste des pays sera constamment revue et pourra être modifiée.