Sami Ounalli, directeur général du Radisson Blu N’Djamena : « C’est un hôtel haut de gamme, conçu pour accueillir des personnalités mondiales ».

0
208

Les préparations de l’ouverture de l’hôtel Radisson Blu vont bon train. A en croire les acteurs sur le terrain, il ne reste plus que quelques mois pour que ce rêve devienne réalité. Mais qui fait quoi ? Point Afrique est allé à la rencontre de du directeur général, Sami Ounalli. Explication.

Comment se déroulent les travaux actuellement à l’hôtel Radisson Blu N’Djamena qui attend son ouverture, et quel rôle joue la société qui vous emploie ?

Le gouvernement tchadien avec d’autres partenaires sont en train d’assurer les travaux de finition de l’extérieur et de l’intérieur, etc. Et nous, de notre côté, nous sommes en train de préparer tout le volet exploitation, avec recrutements, mise en place des procédures, formation, standards…

Nous collaborons étroitement avec le gouvernement tchadien pour assurer l’ouverture de cet hôtel haut de gamme dans les meilleures conditions et pour réunir les éléments nécessaires a sa bonne marche et a son succès.

Le groupe Carlson Rezidor a plus de 1300 hôtels dans le monde, et est basé dans plus de 120 pays, avec ses différentes marques (Qurvos Collection, Radisson Blu, Radisson Red, Park Inn…). Nous sommes présents en Afrique avec les marques Radisson Blu et Park Inn pour le moment. Notre siège Africain base a Cape Town veille pour assurer le développement du groupe sur le continent africain et l’océan indien.

Que dire du Radisson Blu N’Djamena ?

Radisson Blu de Ndjamena est un hôtel de catégorie supérieure, conçu pour accueillir des personnalités mondiales, des chefs d’Etat et des événements internationaux de grande envergure. C’est un hôtel de 175 chambres, dont 9 suites présidentielles et une vingtaine de suites exécutives, 2 restaurants, 2 bars, mais aussi un des plus grands centres de conférences, non seulement du Tchad mais de toute l’Afrique centrale. Ce centre dispose d’un auditorium de plus de 800 personnes, avec 13 salles de réunions et plusieurs espaces conçus pour des réunions, pour des évènements de toutes sortes.

L’hôtel a en plus du volet affaires et conférences, un volet loisir avec une piscine, des salles de sport et des terrains de tennis. Le projet comprend également, un casino et un club de nuit ou une discothèque. Voila en bref, le Radisson Blu de N’Djamena, qui sera certainement une fois ouvert, l’un des meilleurs hôtels de la région.

Apparemment, vous avez beaucoup de connaissances en hôtellerie. Quel est votre parcours dans ce domaine ?

Ça risque de vous étonner, mais c’est l’expérience. En termes d’études, j’ai fait mes études en Tunisie, j’ai fait Hec (Hautes études commerciales). Je me suis spécialisé en marketing et en ‘business management’. Depuis 1998, j’ai intégré l’hôtellerie, et mon premier poste était responsable commercial et marketing dans un hôtel a Djerba et depuis, cela fait maintenant plus de 18 ans que je suis dans le métier. J’ai intégré le groupe Rezidor il y a 6 ans. ou, j’ai occupé plusieurs postes, j’ai commencé en tant que Directeur ventes et du Marketing. j’ai travaillé en Tunisie, au Moyen-orient et en Afrique.

A quand l’ouverture de l’hôtel Radisson Blu N’Djamena ?

Nous espérons pouvoir ouvrir cet hôtel avant la fin de l’année 2016 si toutes les conditions se réunissent. Notre partenaire qui est le gouvernement tchadien avec lequel nous collaborons étroitement est très convaincu et est en train de tout faire pour ouvrir l’hôtel le plus rapidement que possible. J’espère que nous ouvrirons fin 2016. Avec nos partenaires nous sommes en train de tout faire pour.

Propos recueuillis à Ndjamena par Richard KENMOGNE