Ouganda : les forces de sécurité tirent sur le convoi de Bobi Wine alors qu’il est en campagne

0
72

L’opposant et candidat à la présidentielle en Ouganda, Bobi Wine, ne cesse de dénoncer les violences dont lui et ses partisans sont l’objet de la part des forces de sécurité. Mardi, ce sont des tirs qui ont touché sa voiture, alors qu’il se rendait dans l’est du pays, dans le cadre de sa campagne.

L’opposant et candidat à la présidentielle en Ouganda, Robert Kyagulanyi, alias Bobi Wine (photo), a suspendu brièvement sa campagne après que les forces de sécurité ont ouvert le feu sur son convoi, mardi 1er décembre, à Kayunga dans le centre de l’Ouganda.

« L’armée et la police nous ont de nouveau attaqués à Kayunga ! Ils ont tiré et gravement blessé plusieurs membres de l’équipe, dont mon producteur Dan Magic et un policier qui m’est attaché, ASP Kato », a déclaré Bobi Wine.

Expliquant dans un tweet que « Nos vies sont en danger ! Après nous avoir bloqués à Kayunga, sur le chemin de Jinja [dans l’est du pays, Ndlr], ils ont bloqué la route principale et nous ont détournés vers une route isolée. Comme pour nous mettre dans un ‘’point mort’’, ils ont tiré sur les pneus de ma voiture et directement dans notre pare-brise, manquant de peu l’honorable Zaake [un député ougandais, Ndlr] et mon chauffeur ».

Depuis le début de la campagne présidentielle en Ouganda, Bobi Wine et plusieurs candidats de l’opposition n’ont cessé de dénoncer les intimidations et les violences des forces de sécurité ougandaises à leur encontre, ainsi que de leurs militants.

Récemment, des manifestations consécutives à une deuxième arrestation de Bobi Wine avaient été sévèrement réprimées, faisant une cinquantaine de morts. Une enquête indépendante pour situer les responsabilités est même réclamée par l’Union européenne.

Des violences également condamnées par le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres.

Dans une déclaration télévisée, le président sortant, Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 34 ans et candidat à sa propre succession, a présenté l’opposant comme l’instigateur des troubles.

Après deux jours de suspension, la campagne de Bobi Wine devrait reprendre ce jeudi. « Aujourd’hui, nous reprenons nos campagnes à Kibuku, Budaka et Manafwa ! Notre mission est la liberté », a-t-il tweeté.

Les élections générales auront lieu en Ouganda le 14 janvier 2021 en Ouganda pour élire le président et le Parlement.

Borgia Kobri