Olivier Karasira, opérateur économique au Rwanda : « Nous avons un gouvernement qui est très dynamique en matière d’informatique »

0
1256

A force de voir au quotidien les dirigeants rwandais se olivier-karasirabattre pour trouver des solutions dans le monde informatique Olivier Karasira a fini par trouver une solution pour répondre à un besoin de l’éducation. Découverte.

Vous êtes le géniteur d’un produit que vous venez de mettre sur le marché éducatif, c’est quoi ce  produit ?

C’est un nouveau produit que nous comptons utiliser dans le système éducatif. Il s’agit une interaction entre l’enseignant et les parents que nous avons développée, et cette interaction est possible grâce à un ordinateur que nous allons offrir dans les classes, à une connexion internet et à un logiciel qui permettent justement la manipulation de toutes les données comme la santé de l’enfant dans la classe, son niveau de participation dans la classe, son comportement dans la classe, et son hygiène dans la classe. Ces données seront envoyées via un Sms par ce logiciel. Une autre chose, c’est que les parents n’auront qu’à payer 10 dollars annuellement pour recevoir ce service. Et avec ces 10 dollars, nous achèterons un ordinateur, une connexion internet, que nous donnerons gratuitement dans les classes. Donc, nous trouvons que ce produit est une solution à transform africa, et pourra permettre d’avoir la pénétration des high city dans le système éducatif.

D’où vous est venue l’idée de créer ce produit ?

Aujourd’hui, je vis au Rwanda et nous avons un gouvernement qui est très dynamique en matière d’informatique. Et à force de voir au quotidien les dirigeants de ce pays insister et nous demander à nous, jeunes entrepreneurs, de trouver des solutions dans le monde informatique, j’ai fini par trouver cette solution pour répondre à ce besoin de l’éducation.

A qui proposez-vous vos produits ?

Pour l’instant, comme vous pouvez constater, 10 dollars est une somme que tous les parents ne pourraient pas avoir, c’est pourquoi nous allons commencer avec les écoles privées, en espérant que le gouvernement va nous suivre, dans la mesure où  c’est aussi important pour les écoles publiques.

Il faut aussi noter que ce produit est une solution pour l’Afrique, parce qu’au niveau de l’Union africaine, on est en train de chercher des solutions pour la pénétration de l’informatique dans l’éducation. Donc, c’est une réponse à cela. Il en est de même de  certains besoins du gouvernement pour les données quand on sait que celui-ci a besoin de certaines données pour prendre des décisions adéquates pour le système éducatif. Ce produit va répondre efficacement à ce besoin.

           Propos recueillis par Richard KERY à Kigali