Nigeria: l’état débloque 1,1 million d’euros pour ses joueuses en grève

0
320

Le gouvernement nigérian a débloqué vendredi plus d’un million d’euros pour couvrir, entre autres, les primes réclamées par les joueuses de la sélection nationale féminine de football, en grève depuis leur triomphe à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) il y a deux semaines.

Dans un communiqué, le bureau de la comptabilité générale du Nigeria a précisé avoir dégagé plus d’1,1 million d’euros pour payer les primes de « victoire exceptionnelle » promises aux footballeuses pour leur victoire à la CAN, ainsi qu’aux joueurs de la sélection masculine pour leurs performances lors des qualifications au Mondial-2018.

Les Nigérianes avaient organisé mercredi une marche jusqu’au parlement du pays pour pousser le gouvernement à payer les primes prévues pour récompenser leur historique 8e succès continental.

Munies de pancartes demandant le versement de leur argent, elles avaient juré de ne pas rendre leur trophée tant qu’elles ne seraient pas payées.

Depuis leur retour de la CAN organisée au Cameroun, le 4 décembre, les footballeuses étaient restées cloîtrées dans leur hôtel d’Abuja, refusant de le quitter tant que la fédération ne tenait pas ses promesses, et ce, malgré les assurances formulées par de hauts responsables, parmi lesquels le ministre des Sports du pays.

Les joueurs de la sélection masculine doivent également recevoir une prime de 5.000 dollars (4.800 euros) par joueur pour récompenser leurs victoires contre la Zambie et l’Algérie dans le cadre des qualifications au Mondial-2018.

AFP