Niger : réouverture des lieux de culte et levée du couvre-feu à partir de ce mercredi

0
31

Le gouvernement nigérien, « au vu de la tendance favorable de l’évolution » de l’épidémie de COVID-19, a annoncé mardi soir la réouverture des lieux de culte dans tout le pays et la levée du couvre-feu instauré à Niamey, la capitale, à partir de ce mercredi.

Ces mesures avaient été imposées le 20 mars dernier. Les autorités avaient ensuite annoncé le 1er mai dernier la levée progressive de certaines mesures, dont l’interdiction d’accès aux lieux de culte et la fermeture des établissements d’enseignement, à partir du 1er juin prochain « si la tendance à la baisse observée se maintient ».

« Le gouvernement, sur proposition des chefs religieux, après consultation du comité d’experts COVID-19 et au vu de la tendance favorable de l’évolution de la pandémie, décide de la réouverture des lieux de culte à compter du mercredi 13 mai 2020 sur toute l’étendue du territoire national », a indiqué mardi soir son porte-parole, Abdourahame Zakaria, à la radio nationale.

Il a cependant appelé la population au respect strict de certaines mesures barrières, notamment le lavage des mains, la désinfection des lieux de culte avant chaque prière, le port du masque, l’utilisation de tapis individuel pour la prière, l’observation de la distanciation d’au moins un mètre.

Il est également demandé aux fidèles d’éviter de se serrer les mains et que toute personne présentant des symptômes du COVID-19 s’abstienne de se rendre dans les lieux de culte.

« Toutefois, en cas de détérioration de la situation en lien avec la réouverture des lieux de culte », le gouvernement a avertit qu’il se réservait « le droit de reconsidérer cette décision ».

Selon le bilan officiel, le Niger, qui a enregistré son premier cas de nouveau coronavirus le 19 mars, compte, en date de mardi, 854 personnes déclarées positives, parmi lesquelles 47 décès, 648 guérisons et 159 patients sous traitement.

Xinhua