Niger : Chantal KAMBIWA « la leçon de démocratie donnée par S.E. ISSOUFOU MOHAMADOU est un message fort à ses homologues africains »

0
149

A l’issue de la cérémonie très couru de prestation de serment du Président élu du Niger, S.E. MOHAMAD BAZOUM, notre reporter dans la foule a rencontré la vice présidente de l’international Socialiste, Chantal KAMBIWA qui a accepter nous donner ses impressions . Lisez plutôtVous venez d’assister à l’investiture du Président élu MOHAMED BAZOUM à Niamey. Première transition de l’histoire du ce pays. Quelle sont vos impressions ?

Être témoin d’un moment historique comme celui-ci a été très émouvant pour moi. Au-delà de cette émotion, j ai eu un sentiment d ‘espoir non seulement pour le Niger mais pour toute l ‘Afrique ! L exemple du Niger et la leçon de démocratie donnée par Son Excellence ISSOUFOU MOHAMADOU Président sortant est un message fort à ses homologues africains et au monde entier qui depuis cette date historique du 02 avril 2021, ont un regard différent sur ce continent. Oui ! une alternance démocratique et pacifique est possible en Afrique. Je saisie cette occasion pour renouveler mes vives félicitations à Son Excellence MOHAMED BAZOUM Président élu du Niger

Qu’est ce qui peut justifier votre présence ici quand on sait que vous n’êtes pas Ministre ou alors responsable de parti politique ?

Heureusement que les invitations qui ont permis à de milliers d invités venus du monde entier pour assister à cette belle cérémonie ne tenaient pas seulement compte de ces 02 critères ! Le Niger est un grand pays ouvert au monde et prend en compte tous les paramètres et les composantes d’une société juste , libre et démocratique. J’ai assisté à ce moment inoubliable en ma double qualité de Présidente du Forum des Femmes d’Afrique Post-2015 et Membre du présidium de L’Internationale Socialiste ( L’IS) en ma qualité de Vice-présidente de ce plus grand regroupement politique au monde .

A un moment vous été très active au SDF. Pourquoi le bémol ?

Le bémol est non seulement apparent, mais s est t’imposé au parti en général après le mauvais score obtenu par notre candidat à l’élection présidentielle de 2018, ainsi que les effets de la crise dite anglophone qui sévit dans 02 des bases de notre parti politique le Front Social Démocrate ( SDF) depuis environ 5 ans , limitant ainsi nos activités sur le terrain dans les régions du Nord-ouest et Sud-ouest pour cause d insécurité. Cependant, en tant que Coordinatrice Nationale des Femmes du SDF, je veille à ce que le travail se poursuive dans le cadre du renforcement des capacités politiques des femmes ainsi que leur mobilisation pour relever les prochains défis et faire rayonner à nouveau notre parti.

La retraite politique de Fru Ndi est annoncée et du coup on assiste à des guerres de positionnement Honda. NITCHEU et son alter égo Josua Osih. Quelle lecture faite vous de tout ça ?

L’alternance même au sein des partis politiques est une donnée démocratique importante; et après plus de 30 ans avec le même Président National, c’est tout à fait normal pour un parti de masse comme le SDF que les ambitions pour la relève à la tête du parti se manifestent. Mais il est également important de noter qu’ après plus de 30 ans d existence, les militants ont eu le temps de se connaître. Le moment venu, ils trancheront pour le rayonnement de notre parti qui a été créé pour accéder au pouvoir à travers les urnes. Le futur leader du SDF sera une femme ou un homme capable d avoir l adhésion d’ une grande partie du peuple camerounais pour l atteinte de cet objectif.

Entretien avec Richard Kenmogne