Les dirigeants est-africains appellent à soutenir la production de produits médicaux essentiels

0
34

Les chefs d’Etat de la Communauté est-africaine (EAC) ont exhorté mardi les Etats membres à soutenir la production locale de produits et équipements médicaux essentiels, dans le cadre des efforts de lutte contre la pandémie de COVID-19 dans la région.

Ils ont appelé les Etats membres à soutenir la production de masques, gels hydroalcooliques, savons, aliments transformés et respirateurs et à donner la priorité aux chaînes d’approvisionnement et de valeurs régionales, selon un communiqué conjoint publié après une conférence consultative virtuelle sur la réponse régionale au COVID-19.

Présidée par le président rwandais et président du sommet de la EAC Paul Kagame, la conférence a aussi vu la participation du président ougandais Yoweri Museveni, du président kényan Uhuru Kenyatta et du président sud-soudanais Salva Kiir.

Ils sont convenus d’adopter un système harmonisé de certification et de partage des résultats des tests de dépistage du COVID-19, indique le communiqué.

Faisant observer que le partage d’informations est primordial durant la lutte contre la pandémie de COVID-19, les chefs d’Etat ont ordonné aux ministres en charge de la santé, du commerce et des transports de finaliser et adopter un système numérique régional de surveillance et de suivi du COVID-19 pour les camionneurs et le personnel de bord en vue d’un usage immédiat, poursuit le communiqué.

Les présidents ont aussi noté que les secteurs économiques clés de la région, tels que l’agriculture, le commerce, la production, l’industrie, le tourisme, l’hôtellerie et le divertissement, subissent un ralentissement en raison de la pandémie.

Ils ont demandé aux Etats membres d’aider les agriculteurs à poursuivre leurs activités agricoles pendant et après la pandémie, de soutenir les chaînes agro-alimentaires et d’approvisionnement pour remplacer les importations, et d’établir des plans financiers spécifiques pour les petites et moyennes entreprises afin de les préserver de l’impact négatif du COVID-19, selon le communiqué.

Les pays de la EAC ont fermé leurs postes-frontières au trafic entrant et sortant pour limiter la propagation du nouveau coronavirus, mais la circulation des marchandises se poursuit.

Xinhua