Le gouvernement togolais multiplie les réformes en faveur de l’entreprenariat des jeunes et des femmes

0
167

En deux mois, le gouvernement togolais a réalisé pas moins d’une dizaine de réformes pour faciliter la vie des jeunes et des femmes qui souhaitent entreprendre : suppression des droits d’enregistrements et des droits de timbres, libéralisation du capital social, exonération de la Taxe Professionnelle Unique pour les jeunes entrepreneurs, réduction des frais de publication des annonces légales de 5000 à 1000 FCFA, incitations fiscales, etc.

Il a également été décidé de réserver un quota de 20% des marchés publics aux jeunes entreprises qui vont être formées gratuitement aux procédures d’appels d’offres.

Pour orchester ces changements menés tambour battant, une Cellule Climat des Affaires (CCA) a été officiellement lancée cette semaine. Pour Sandra Johnson, qui en assure la coordination nationale, la CCA « est un outil stratégique, placé sous la tutelle directe du Président de la République et dont la mission est de coordonner les efforts interministériels. »

« L’objectif premier de cette batterie de mesures, c’est d’encourager les jeunes entreprises à se formaliser pour pouvoir bénéficier des facilités offertes, notamment les mécanismes de financement mis en place par l’Etat en partenariat avec les établissements financiers. » déclare-t-elle.

Lire ici l’interview complet de Sandra Johnson.

Toujours dans la même dynamique, le Conseil des Ministres de la semaine passée a adopté un projet de loi portant sur un nouveau code des impôts : au menu, une réduction progressive de l’impôt sur les sociétés pour atteindre à terme 25%, et la disparition pure et simple de toute une série de taxes.

Pour accompagner cette évolution, le site d’actualités économiques Togo First a été lancé par l’Agence Ecofin, avec les encouragements de la Cellule Climat des Affaires.

Ecofin