La société Nissan envisage l’implantation d’usines d’assemblage de véhicules au Kenya

0
158

Le Kenya pourrait bientôt accueillir des usines d’assemblage de véhicules Nissan, a indiqué le directeur des opérations Afrique de la marque asiatique, Jim Dando.

Selon les informations relayées par Bloomberg, l’opération devrait commencer progressivement par l’assemblage de véhicules semi-finis en se basant sur des usines déjà implantées dans le pays, pour un coût d’environ 20 millions $.

A long terme, cela devrait permettre au groupe japonais d’avoir une chaîne de montage opérationnelle dans le pays, d’ici à 2019.

Une fois établie, cette nouvelle chaîne de montage devrait permettre à la société nipponne d’écouler plus facilement ses véhicules sur le marché est-africain.

Il devrait également permettre la mise en œuvre du plan national kenyan de développement d’un centre régional de fabrication mobile.

Notons que l’arrivée de Nissan sur le marché kenyan intervient après les projets d’implantation d’usines dans le pays, par les sociétés Volkswagen AG, PSA Peugeot, et CNH Industrial NV, annoncés courant 2017.

Ces projets devraient booster l’industrie automobile sur un continent, où le nombre de propriétaires de véhicules est estimé à environ un quart de la moyenne mondiale.

                                                                                      Ecofin