LA PROMOTION DE L’ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES EN AFRIQUE: LE RÔLE DU MAROC MIS EN AVANT À MONTRÉAL

0
119

Le positionnement du Maroc et son rôle dans la promotion de l’environnement des affaires en Afrique ont été mis en avant lors d’un panel initié dans le cadre du 9ème Forum Afrique Expansion, qui s’est tenu du 4 au 5 septembre à Montréal.

Au cours de ce débat consacré au contexte africain des affaires, le président de l’Inter Africa Capital Group (IACG), Mohamed H’Midouche a mis l’accent sur les atouts du Royaume en tant que hub pour les investisseurs désireux de se positionner sur le marché africain.
Il a cité notamment les attraits du Maroc en termes de position géographique, de climat des affaires et d’infrastructures réalisées pour contribuer au développement du continent.
M. H’Midouche a, dans ce contexte, souligné le caractère stratégique de la plateforme Casablanca Finance City située à la croisée des continents, notant que le Maroc se positionne comme le premier investisseur en Afrique de l’ouest, notamment dans l’espace de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), rapporte la MAP.
« Le continent africain offre un gisement d’opportunités. Il est plus que jamais l’objet de convoitises de la part des grandes économies », a déclaré à la MAP le président de l’IACG, également membre du conseil consultatif et administrateur du forum.
Il est temps de réfléchir à la mise en place d’un Forum Afrique-Canada à l’instar des cadres déjà instaurés sous forme de sommets rassemblant l’Afrique avec l’Europe, la Chine, l’Inde et le Japon, a-t-il dit.
M. H’Midouche a, dans ce sens, souligné l’importance de la diaspora africaine qui peut jouer le rôle de pont entre les deux parties et favoriser les échanges bilatéraux, faisant observer que le pays nord-américain « a l’avantage de ne pas avoir un passé colonial en Afrique ».
La neuvième édition du Forum Afrique Expansion a connu la participation d’entrepreneurs, investisseurs, décideurs africains et canadiens avec l’objectif de nouer des partenariats et discuter des opportunités d’affaires entre l’Afrique et le Canada.
Ont pris part à ce conclave, des représentants des gouvernements canadien et québécois, et de l’ambassade du Maroc au Canada. Le forum, de deux jours, était articulé autour de conférences et ateliers consacrés à des thèmes relatifs à l’énergie, l’économie numérique, l’agro-industrie, le financement des projets et les investissements directs étrangers.
La clôture de cet événement devrait voir, selon le programme concocté par les organisateurs, la remise de prix d’excellence à des entreprises et personnalités ayant contribué au développement de l’Afrique durant les deux dernières années.

Source: ecodafrik