La BDEAC va octroyer 80 milliards FCFA pour financer la centrale hydroélectrique de Sendje en Guinée équatoriale

    0
    74

    La BDEAC, l’institution de financement du développement des pays de la CEMAC a approuvé l’octroi d’un prêt de 80 milliards FCFA à la Guinée équatoriale. La ligne de crédit servira à financer la construction de la centrale hydroélectrique de Sendje.

    La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) a approuvé l’octroi d’une ligne de crédit de 80 milliards de francs CFA dédiée au projet de construction et d’exploitation de la centrale hydroélectrique de Sendje en Guinée équatoriale. Ce projet démarré en 2012 a été confié à l’ukrainien Duglas Alliance, spécialisé dans la construction d’installations hydroélectriques et industrielles. Sa livraison a fait l’objet de nombreux reports.

    Cette centrale hydroélectrique couvrira une partie importante des besoins en électricité du pays. Elle complètera l’offre énergétique fournie par la centrale hydroélectrique de Djibloho, construite par l’entreprise chinoise Sinohydro et livrée en 2012.

    En dehors du projet de centrale hydroélectrique de Sendje, la BDEAC, institution de financement du développement des pays membres de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, Tchad) a cofinancé en 2015 et à hauteur de 20 milliards de francs CFA le projet d’aménagement hydroélectrique de Lom Pangar au Cameroun.

    Dans son rapport annuel de 2018, l’institution que dirige l’Équato-Guinéen Fortunato Ofa Mbo a approuvé 9 projets couvrant les secteurs de la santé, des infrastructures, de l’éducation, de l’agro-industrie et de l’énergie pour un montant global de 93,8 milliards de francs CFA.

    Chamberline Moko