Côte d’Ivoire : le gouvernement équipe les ministères de la Santé et de la Recherche scientifique en matériels informatiques

0
87

Le Secrétaire du Conseil National de Sécurité (CNS), Fidèle Sarassoro, a remis le 05 juin 2020 à Abidjan, un lot de matériels TIC aux ministères en charge de la Santé et de la Recherche scientifique, dans le cadre de la riposte sanitaire contre la maladie à Coronavirus (Covid-19).Les dons sont composés de 110 tablettes, 11 ordinateurs de bureau, 11 ordinateurs portables, 15 imprimantes de laboratoire avec étiquettes cryogéniques, 7 imprimantes de bureau, 15 lecteurs de code-barres, 13 points de connexion wifi pour les sites de prélèvements.

« Ces outils aideront à améliorer l’efficacité de la riposte, à travers la mise en place d’une plateforme informatique intégrée de partage des informations, en temps réel, sur les cibles (les personnes testées, les cas contacts, les patients) ; une meilleure traçabilité des tubes de prélèvements et des tests et la réduction des délais de délivrance des résultats des tests. », a dit Fidèle Sarassoro.

Les technologies de l’information et de la communication permettent non seulement de garantir la traçabilité des tubes de prélèvement, mais aussi d’amoindrir les risques, tels que la perte ou l’altération des supports, la collecte incomplète ou erronée de données.

Ainsi, les quatre structures clés impliquées dans la riposte à la pandémie pourront interagir continuellement. Il s’agit de l’Institut National d’Hygiène Publique (INHP) pour les prélèvements et le suivi des cas confirmés; de l’Institut Pasteur pour les analyses et le résultat des tests ; du Service des Maladies Infectieuses et Tropicales (SMIT) du CHU de Treichville pour les prélèvements et la prise en charge des malades et de la Nouvelle Pharmacie de la Santé Publique (NPSP) pour l’approvisionnement en équipement médical, matériels et autres produits pharmaceutiques.

Pour le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Aka Aouélé, le matériel acquis permettra d’améliorer et de booster le travail qui est fait sur le terrain.

Le renforcement du système d’alerte et de suivi fait partie des mesures additionnelles annoncées par le Président de la République Alassane Ouattara, dans son adresse à la Nation sur la gestion de la pandémie, le 23 mars dernier.