Côte d’Ivoire : le dossier de Drogba avait bien été validé !

0
51

Mercredi dernier, à moins d’un mois de son élection présidentielle, la Fédération ivoirienne de football (FIF) annonçait la suspension du processus électoral en accusant la commission électorale d’avoir commis des irrégularités. Président de cette commission, René Diby est sorti du silence pour la chaîne La 3. L’ancien ministre des Sports a confirmé que l’instance a bien validé le dossier de candidature de Didier Drogba, mais que c’est le secrétaire général de ladite commission, Jean Baptiste Sam Etiassé, qui a tout bloqué et refusé de notifier les décisions de la commission aux candidats concernés.

«Nous avons travaillé et nous avons fini dans le temps et dans les normes. Parce que nous avions un calendrier à respecter. (…) Le blocage vient du secrétaire. Il n’a pas le droit de juger la commission. Quand bien même il est préfet hors grade, il n’a pas le droit. Ce n’est pas son rôle. (…) Si la CAF ou bien la FIFA viennent, ils verront que le blocage vient du fait du secrétaire général qui a outrepassé ses prérogatives et qui est au-dessous du président de la Commission. Ça ne se fait pas. Qu’il signifie les résultats aux candidats», a exhorté Diby, avant d’évoquer le cas Drogba. «Nous, la commission, on l’a validé. Donc on n’a rien à reprocher au dossier puisqu’on l’a validé. Nous, on est serein. On a fini nos travaux.»

Et l’homme d’Etat de conclure en taclant la FIF, suspectée d’avoir suspendu le processus principalement à cause de la validation de la candidature de Drogba : «C’est bien beau de me nommer, mais je ne suis pas une pâte à modeler ni un vélo qu’on conduit où on veut aller… Je n’accepte pas qu’on m’humilie.» Le feuilleton continue…