Coronavirus. Un vaccin testé sur l’homme dès le mois de juillet par l’Institut Pasteur

0
66

Dans une interview accordée au Point, Christophe d’Enfert, directeur scientifique de l’Institut Pasteur, a confirmé qu’un vaccin serait testé sur l’homme dès le mois de juillet, sur 90 volontaires.La recherche d’un vaccin contre le coronavirus progresse. Interrogé par Le Point sur l’avancée des travaux de l’Institut Pasteur, son directeur scientifique, le Professeur Christophe d’Enfert, se veut rassurant. Le projet de vaccin MV-Sars-CoV-2, développé en partenariat avec le groupe pharmaceutique MSD, s’affine.

Première phase clinique

Après une première phase de test sur des animaux tout au long du printemps, les chercheurs ont pu sélectionner un candidat vaccin. C’est ce dernier qui sera testé sur des 90 volontaires en France et en Belgique durant le mois de juillet, pour une première phase clinique. Celle-ci permettra à la fois d’évaluer son innocuité sur l’être humain et sa capacité à induire une réponse immunitaire, explique le Professeur à l’hebdomadaire.

Quant à la potentielle commercialisation de ce vaccin, Christophe d’Enfert reste prudent, en indiquant le premier semestre 2021. Quant à la concurrence avec le reste du monde, le laboratoire français ne compte pas être le premier à développer un vaccin. L’idée n’est pas d’être le 30e à arriver sur le marché mais dans les cinq premiers.

Ce dimanche 28 juin, plusieurs dirigeants d’ONG ont lancé dimanche un appel pour que le futur vaccin contre le coronavirus soit accessible à toutes les populations à travers le monde, mettant en garde contre un nationalisme vaccinal.