Cameroun : quatre militaires condamnés à 10 ans de prison pour l’exécution sommaire de deux femmes et de leurs enfants

0
141

Les militaires camerounais responsables de l’exécution sommaire de deux femmes et de leurs enfants dans le nord du pays en 2015 ont été condamnés par un tribunal militaire, lundi. Les quatre principaux accusés écopent de 10 ans de prison ferme.

Le lundi 21 septembre, la justice camerounaise a ordonné la condamnation à 10 ans de prison ferme de quatre militaires. Ceux-ci ont été reconnus coupables d’avoir « assassiné » deux femmes et deux enfants dans l’extrême-nord du pays en 2015.

C’est en juillet 2018 que l’affaire a éclaté. A l’époque, une vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux montre des soldats exécutant sommairement deux femmes, les yeux bandés, ainsi qu’une fillette et un bébé que l’une d’elles portait sur le dos. Après avoir dans un premier temps nié l’implication de leurs soldats, les autorités camerounaises ont fini par annoncer l’arrestation de sept suspects, dont deux ont été acquittés.

Depuis l’insurrection du groupe Boko Haram au Nigeria, le Cameroun fait face à une insécurité grandissante dans sa région nord qui est la cible d’attaques répétées et meurtrières de groupes armés. Pour éradiquer ce fléau, le gouvernement a déployé ses forces armées dans la région, mais de nombreuses organisations de droits humains accusent les soldats d’y commettre des exactions.

Pour rappel, selon l’ONU, la guerre contre Boko Haram entre le Nigeria, le Niger, le Tchad et le Cameroun a déjà tué plus de 36 000 personnes (principalement au Nigeria) et poussé 3 millions d’autres à fuir leur domicile.

Moutiou Adjibi Nourou