Cameroun : le minpostel énonce son plan d’action pour 2020

0
43

 L’économie numérique est reconnue aujourd’hui comme un catalyseur et un puissant levier d’innovation et de croissance inclusive car étant désormais indissociable du développement de nombreux aspects de l’économie nationale et des activités quotidiennes des populations. D’où le thème « le secteur des Postes, des télécommunications et TIC dans le chantier de l’émergence du Cameroun : le triple défi de la compétitivité, de l’attractivité et de la créativité » choisi pour l’édition 2020 de la conférence annuelle des responsables des services centraux, déconcentrés et des structures sous tutelle.

Elle se tient en effet du mercredi 22 au jeudi 23 janvier 2020 dans la salle de conférences du bâtiment annexe du ministère, en présence des principaux acteurs du secteur. « Le thème de notre rencontre nous oblige à faire le bilan 2019 de nos activités, d’identifier tous les écueils et d’arrêter une feuille de route 2020 permettant à notre secteur de relever les défis qui se posent à lui en termes de compétitivité, d’attractivité et de créativité pour l’émergence du Cameroun » a déclaré la ministre Libom Likeng dans son allocution au cours de la cérémonie d’ouverture.

Parlant des actions entamées et à poursuivre en 2020, la ministre évoque entre autres :

  • Une accessibilité accrue des Camerounais à Internet haut débit ainsi qu’à une offre de services diversifiée et à des couts compétitifs grâce à une infrastructure numérique en plein développement
  • La formation de pointe dans le secteur pour s’arrimer aux standards internationaux
  • L’accompagnement et l’encadrement des initiatives et projet qui témoignent du génie des jeunes camerounais
  • La restructuration de la CAMPOST grâce au contrat plan Etat – CAMPOST pour la période 2019 – 2021
  • Du renforcement de la régulation en vue de l’assainissement des activités du secteur.

Il s’agit donc de conforter les avancées en transformant les écueils en opportunités afin de conduire inéluctablement le pays vers son émergence à l’horizon 2025.

Gaëlle Massang/Digital Business Africa