Cameroun : le Cardinal Christian Tumi a fêté ses 90 ans à Douala

0
100

La Cathédrale St Pierre et St Paul de Douala a été pleine à craquer, le 15 octobre dernier, à l’occasion de la célébration des 90 ans du Cardinal Christian Wiyghan Tumi, archevêque émérite de Douala depuis 2009.

Né le 15 octobre 1930 à Kikaikelaki (Kumbo) au Cameroun, le prélat a été évêque de Yagoua en 1979, archevêque coadjuteur de Garoua, en 1982, avant d’en devenir archevêque en 1984. Mgr Christian Tumi est créé cardinal par le pape Jean-Paul II, lors du consistoire du 28 juin 1988 avec le titre de cardinal-prêtre de Santi Martiri dell’Uganda de l’Uganda a Poggio Ameno. 4 ans plus tard, le 31 août 1991, il est sacré archevêque de Douala jusqu’en novembre 2009, date à laquelle, il se retire de sa charge d’archevêque à l’âge de 79 ans. Depuis, sollicité de part et d’autre, le Cardinal Christian était engagé pour la paix dans son pays. Ancien président de la conférence des évêques camerounais, il était apprécié pour son franc-parler.

Il faut signaler qu’après avoir été ordonné prêtre, le 17 avril 1966, pour le diocèse de Buéa, Christian Wiyghan Tumi poursuit sa formation en sciences de l’éducation au Nigeria puis à Londres (Grande-Bretagne), en théologie, à l’Institut catholique de Lyon (France) où il obtient une licence et en philosophie à l’Université de Fribourg (Suisse) où il obtient un doctorat. De retour au Cameroun, il est nommé recteur du grand séminaire régional de Bambui dans l’archidiocèse de Bamenda.

Le 9 septembre 2008, le cardinal Tumi reçoit le prix Cardinal von Galen, décerné par l’ONG Human Life International « en reconnaissance de près d’un demi-siècle de pastorale de ce Prélat en faveur de la famille, des laissé-pour-compte, de l’avènement et du respect du jeu démocratique au Cameroun ». Et le 15 novembre 2011, il reçoit le Prix de l’Intégrité 2011 décerné par Transparency International.

Emmanuel Batamag/Afrikcom