Burkina Faso : les eaux de pluie emportent un véhicule tuant ses cinq passagers dont le préfet de Boudry

0
85

Dans la nuit du mardi 14 au mercredi 15 juillet 2020, le Burkina Faso a été frappé par un drame qui a coûté la vie à cinq personnalités. Le véhicule qui les transportait à été emporté par les eaux d’une pluie diluvienne.

Depuis hier, mardi 14 juillet 2020, les jeunes burkinabè, candidats aux examens du CEP, du CAP, du BEPC et du BEP sont aux prises avec les épreuves au terme desquelles ils pourront décrocher leur diplômes pour ceux d’entre eux qui auront fourni les efforts nécessaires. Seulement, le déroulement du CEP et du BEPC a été entaché par un drame qui a coûté la vie à cinq citoyens burkinabè, et pas des moindres : le préfet du département de Boudry, Evelyne Rose Kafando, l’adjudant-chef Désiré Moyenga, commandant de la brigade de gendarmerie de Boudry, le sergent-chef de police, Salam Sawadogo, un chef coutumier et un agent de la préfecture de Boudry.

L’équipe revenait, dans la nuit du mardi 14 au mercredi 15 juillet 2020. de la mission de lancement des épreuves de ces deux examens dans les centres de Boéna et de Mankarga, deux communes rurales situées dans le département de Boudry, relevant de la province du Ganzourgou dans la région du Plateau-Central. En voulant traverser un radier construit sur un affluent du fleuve Nakambé, le véhicule qui les transportait a cédé sous la puissance des flots des eaux de pluie qui déferlaient.

Le véhicule accidenté a été retrouvé à deux kilomètres du lieu du drame, les vitres remontées et les corps à l’intérieur. Ils ont été repêchés par les éléments de la compagnie de sapeurs-pompiers de Koupela.