Angola: José Eduardo Dos Santos, confirme son intention de se retirer de la vie publique

0
406
(FILES) This file photo taken on August 17, 2011 shows Angolan President Jose Eduardo dos Santos applauding at the opening ceremony of the 31st Southern African Development Community (SADC) summit in Luanda. Angolans endured a bloody civil war and extreme poverty as for nearly 40 years power rested solely in the hands of autocratic President Jose Eduardo dos Santos. State radio's announcement on December 2, 2016 that he will stand down next year appears to be the beginning of the end of one of Africa's longest reigns, and could open a new chapter for a country largely closed off to the outside world. / AFP PHOTO / STEPHANE DE SAKUTIN

En Angola, le président José Eduardo Dos Santos a annoncé son intention de mettre un terme à 38 ans de règne à la tête du pays en ne se représentant pas à l’élection présidentielle de cette année.

L’annonce du dirigeant âgé de 74 ans ne déclenche néanmoins que de la suspicion dans les rangs d’une opposition déjà habituée à de tels effets d’annonce. Cependant, le mouvement pour la libération de l’Angola (MPLA) au pouvoir a désigné le ministre de la défense Joao Lourenco comme candidat à l’élection d’août prochain.

Pour les analystes, en dépit de son retrait, il faudra compter avec Dos Santos. « Il restera en position de force au sein de son parti et le nouveau président sera obligé de lui rendre des comptes », estime Gary van Staden, analyste politique au sein du cabinet NKC African Economics.

Dos Santos est avec l’équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema le président africain en exercice qui a le plus long règne.

                                                                   Agence Ecofin