Algérie : Suite à leurs publications sur Facebook, trois opposants écopent de lourdes peines de prison

0
21

En Algérie, on connait désormais l’issue du procès de trois opposants poursuivis par la justice pour avoir posté des publications sur Facebook. Selon Amnesty International Algérie l’activiste Soheib Debaghi a été condamné à un an de prison ferme à Alger pour « incitation à attroupement, outrage à corps constitué et publications Facebook pouvant porter atteinte à l’intérêt national ».

Aussi, Larbi Tahar et Boussif Mohamed Boudiaf, ont écopé de 18 mois de prison ferme, également pour des publications sur Facebook

Selon le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) qui s’est exprimé sur sa page Facebook, la peine a été prononcée par un tribunal de la wilaya (préfecture) d’El Bayadh, au sud-ouest d’Alger, lors d’une audience par visioconférence. Au début du procès, le procureur de la République s’était montré particulièrement dur vis-à-vis des accusés, et avait requis 3 ans de prison ferme.

Larbi Tahar était accusé d’ »outrage au président de la République » pour des posts dans lesquels il qualifiait le président Abdelmadjid Tebboune de « président illégitime ». Pour sa part, Boussif Mohamed Boudiaf, avait également utilisé le réseau social Facebook pour dénoncer à travers ses publications « l’injustice » du système judiciaire.

Par Jephté TCHEMEDIE/Digital Business Africa