Xi Jinping appelle à des « contributions Chine-France » pour gagner le combat mondial contre le COVID-19

0
57

Le président chinois Xi Jinping a appelé vendredi à des « contributions Chine-France » pour gagner le combat mondial contre la pandémie de COVID-19.

La Chine et la France doivent continuellement soutenir la communauté internationale en joignant leurs efforts contre la pandémie, a déclaré M. Xi lors d’une conversation téléphonique avec le président français Emmanuel Macron.

M. Xi a souligné que la Chine et la France ont maintenu une coordination stratégique de haut niveau depuis le début de l’épidémie de COVID-19. Notant que la propagation du nouveau coronavirus n’a pas été efficacement endiguée à l’échelle mondiale, M. Xi a déclaré que la solidarité et la coopération étaient la bonne voie à suivre.

Les deux pays, a-t-il poursuivi, doivent promouvoir la recherche commune, soutenir la coopération internationale en matière de recherche et de développement de vaccins et de médicaments, intensifier les efforts pour mettre en oeuvre le consensus obtenu lors de la 73e Assemblée mondiale de la santé (AMS) et renforcer le soutien à l’Organisation mondiale de la santé(OMS).

Le président chinois a indiqué que les deux pays devraient également renforcer la coopération trilatérale contre la pandémie de COVID-19 entre la Chine, la France et l’Afrique, et soutenir les pays de régions sous-développées comme l’Afrique dans la lutte contre l’épidémie.

La Chine et la France doivent soutenir le multilatéralisme et promouvoir la paix et la stabilité dans le monde, a-t-il ajouté.

M. Xi a déclaré qu’il était prêt à maintenir une communication étroite avec M. Macron et à travailler pour bien orienter et faire avancer un développement sain et stable des relations bilatérales.

Les deux pays doivent se tourner vers l’avenir post-pandémique, établir un plan d’échanges à tous les niveaux pour la prochaine étape et mener le dialogue et les échanges de manière prudente, ordonnée et flexible, a-t-il indiqué.

La Chine et la France, a ajouté M. Xi, doivent renforcer la coordination et l’alignement de leur politique macro-économique pour la relance post-pandémique, exploiter le potentiel de coopération dans les domaines traditionnels et étendre la coopération dans les secteurs émergents.

Notant que le marché chinois est ouvert à la France, M. Xi a espéré que la partie française mettrait pleinement en valeur le dispositif « voie rapide » visant à faciliter les voyages d’affaires en Chine afin d’aider les entreprises françaises en Chine à reprendre leurs activités et, dans le même temps, à créer un environnement commercial équitable et non discriminatoire pour les entreprises chinoises.

M. Xi a souligné que la Chine et l’Union européenne (UE) sont des partenaires stratégiques globaux qui partagent de vastes intérêts communs.

La Chine est satisfaite des progrès obtenus dans l’intégration de l’UE, et elle est prête à renforcer la coopération stratégique avec l’UE, à faire progresser les grands programmes politiques entre les deux parties, à soutenir le multilatéralisme et à relever conjointement des défis mondiaux tels que la santé publique, le changement climatique et la biodiversité, afin d’oeuvrer au développement sain et régulier des relations entre la Chine et l’UE, a-t-il ajouté.

Pour sa part, M. Macron a déclaré que la France et la Chine ont mené une bonne coopération et fait preuve de solidarité dans la lutte contre la pandémie, ajoutant que la partie française espérait renforcer continuellement la coopération avec la partie chinoise en maintenant cet esprit.

Notant que la partie française appréciait l’annonce faite par M. Xi selon laquelle le vaccin chinois anti-COVID-19, une fois disponible, deviendrait un bien public mondial, M. Macron a indiqué que la France était prête à travailler avec la Chine pour mettre en oeuvre le consensus obtenu lors de l’AMS, soutenir le rôle important joué par l’OMS, renforcer la coopération avec l’OMS et accroître le soutien aux pays africains dans la lutte contre la pandémie.

Exprimant son souhait de se rendre rapidement à nouveau en Chine, M. Macron a espéré que les ministères concernés des deux pays pourraient maintenir le dialogue et la communication, approfondir la compréhension mutuelle et promouvoir les projets de coopération clés, ajoutant que la tâche la plus urgente était d’accélérer la reprise du travail et de la production.

M. Macron a également déclaré que la France était prête à travailler avec la Chine pour sauvegarder le multilatéralisme et renforcer la coopération dans des domaines tels que le changement climatique et la biodiversité, afin d’injecter davantage de facteurs positifs dans la paix et la stabilité mondiales.

La France attache une grande importance à une série d’échanges importants entre l’UE et la Chine dans la prochaine phase, a déclaré M. Macron, ajoutant que la partie française était prête à jouer un rôle actif à cet égard.