Un train chargé de marchandises fabriquées en Autriche quitte Vienne pour la Chine

0
51

Un train chargé de fibres et de pâte à papier utilisées pour les textiles est parti jeudi du terminal sud de Vienne en direction de la Chine, marquant la première fois qu’un train contenant des marchandises exclusivement fabriquées en Autriche quitte le pays alpin à destination de la Chine.

« Pour la première fois dans l’histoire de l’Autriche, une entreprise locale envoie des marchandises 100% produites en Autriche directement en Chine par train », a déclaré le groupe Lenzing dans un communiqué de presse.

Le train va transporter 41 conteneurs avec des produits fabriqués par le producteur de fibres autrichien Lenzing d’une valeur totale de 1,8 million d’euros, qui vont directement jusqu’aux clients de l’entreprise en Chine.

Lors de son voyage de 16 jours jusqu’à Shanghai, dans l’est de la Chine, via Xi’an, dans le nord de la Chine, le train parcourra un total de 10.460 kilomètres et traversera six pays – l’Autriche, la République tchèque, la Pologne, la Biélorussie, la Russie et le Kazakhstan – avant d’atteindre sa destination finale, a précisé la société.

« Avec cette nouvelle voie de transport, nous pouvons répondre plus rapidement à la forte demande de nos clients pour des fibres durable. Grâce au transport ferroviaire, les fibres arrivent chez nos clients en Chine deux fois plus rapidement que par fret maritime », a indiqué Stefan Doboczky, PDG du groupe Lenzing, à Xinhua.

« La Chine est pour nous le pays le plus important au monde en termes de ventes. Nous continuerons d’investir en Chine, et nous continuerons d’apporter des produits d’ici en Chine », a ajouté M. Doboczky.

Ce train reliant Vienne à la Chine fait « partie intégrante de la protection du climat », a de son côté déclaré Leonore Gewessler, ministre de l’Action pour le climat, de l’Environnement, de l’Energie, de la Mobilité, de l’Innovation et de la Technologie, qui a assisté à la cérémonie de départ du train.

« Parce que nous voulons soutenir le passage de la route au rail, en particulier dans le transport de marchandises. Le train d’aujourd’hui est la première étape. Je suis convaincue que ce train sera un exemple », a-t-elle ajouté.

L’ambassadeur de Chine en Autriche, Li Xiaosi, a pour sa part qualifié ce train de « nouveau fruit de la coopération la Ceinture et la Route ». Beijing et Vienne coopéreront étroitement pour organiser les marchandises et le transport, simplifiant davantage les procédures de dédouanement, a-t-il dit à Xinhua.

« Ensemble, nous contribuerons à la reprise et au développement des économies des deux pays dès que possible », a conclu l’ambassadeur.