Togo : le gouvernement écarte le spectre d’une année blanche et prend des mesures pour le télé-enseignement

0
42

Au Togo, les établissements scolaires fermés depuis le 20 mars dernier, à cause du Covid-19, le resteront, et ce jusqu’à nouvel ordre. Bien qu’en tout état de cause, rassure-t-on, il n’y a aura pas d’année blanche.

L’information émane du ministère en charge de l’Education qui veut déployer une panoplie d’outils pour pallier la fermeture des écoles et assurer la continuité des enseignements.

Affoh Atcha Dédji (ministre), ministre en charge des Enseignements primaire et secondaire, a ainsi dévoilé, le lundi 13 avril, les différentes mesures qui seront mises en œuvre par le gouvernement à cet effet.

Son département envisage notamment : les cours à distance et en ligne (télé, radio et internet), particulièrement pour les classes d’examen (CM2, 3ème, 1ère et Terminale). Notons par ailleurs que 75% des programmes scolaires sont déjà bouclés, le reste devrait donc être achevé à terme.

Le gouvernement devrait également appuyer les quelque 12 000 enseignants du privé, durement éprouvés par la suspension des cours. Des mesures d’accompagnement sont actuellement sur la table, apprend-on (une subvention avait déjà été accordée par l’Etat pour les établissements privés et confessionnels).

Enfin, en ce qui concerne les délais : « De nouvelles dates ne peuvent pas être fixées actuellement, ni pour la réouverture des écoles, ni pour les différents examens vu l’incertitude de la situation », a expliqué le ministre.

Ecofin