Tchad: remaniement du gouvernement axé sur la sécurité publique

0
432
Le Premier ministre tchadien, Kalzeube Pahimi Deubet, a procédé à PM Tchadun remaniement ministériel marqué par le retour d’un conseiller du président Idriss Deby à la sécurité publique du pays confronté à la menace d’attentats de Boko Haram, selon un communiqué officiel.

Principale nouveauté de ce remaniement annoncé dimanche soir à la radio nationale, le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique est scindé en deux : un ministère de l’Administration du territoire et un autre de la Sécurité publique et de l’Immigration.

Ahmat Mahamat Bachir, ancien ministre de l’Intérieur devenu conseiller à la présidence, fait son retour au gouvernement à la tête de la Sécurité publique, portefeuille sensible dans le cadre de la menace liée à Boko Haram. Le groupe islamiste nigérian Boko Haram a mené plusieurs attentats-suicide en juin et juillet dans la capitale N’Djamena qui ont fait une cinquantaine de morts.

Au total, 11 personnalités font leur entrée au gouvernement, qui enregistre huit départs.

Au titre des départs figure notamment le ministre des Finances, Bedoumra Kordje, candidat malheureux à la présidence de la Banque africaine de développement (BAD) en mai.

Les titulaires des principaux portefeuilles conservent leur poste, notamment le ministre des Affaires étrangères Moussa Faki Mahamat et le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense nationale, Benaindo Tatola.

Les remaniements au sein du gouvernement sont fréquents dans ce pays sahélien tenu d’une poigne de fer par le président Idriss Déby, au pouvoir depuis 1990.

AFP