Tchad: le FMI accorde 49 millions $ pour soutenir les réformes du gouvernement

0
35

Le Tchad bénéficiera de 49 millions $ de la part du Fonds monétaire international (FMI) pour financer les réformes économiques, a indiqué un communiqué de l’institution, publié ce vendredi.

Selon l’institution de Bretton Woods, ce financement s’inscrit dans le cadre d’une facilité élargie de crédit (FEC) de 312,1 millions $, accordée au pays en 2017. Celle-ci vise à aider l’Etat tchadien à rétablir sa stabilité macroéconomique et à développer une croissance économique robuste et inclusive.

« Les résultats obtenus dans le cadre du programme soutenu par la FEC ont été satisfaisants, ce qui témoigne d’un engagement ferme des autorités à l’égard des objectifs du programme », a indiqué David Lipton (photo), premier Directeur général adjoint du FMI, soulignant néanmoins que l’objectif du solde primaire hors-pétrole (fixé comme critère de performance) n’a pas été atteint.

Saluant la détermination du gouvernement, l’institution a encouragé Ndjamena à accentuer les réformes pour alléger le fardeau de la dette.

Pour rappel, le pays qui vient d’adopter une nouvelle constitution renforçant considérablement les pouvoirs du président, s’était empêtré dans une affaire de dette de plus d’un milliard de dollars avec la société Glencore. En avril dernier, après un accord passé entre le gouvernement et l’entreprise pour la restructuration de cette dette, le FMI avait annoncé la reprise de son programme de financement.

Notons que ce nouveau décaissement porte à plus de 147 millions $, le montant total des décaissements accordés au titre de la FEC.

Ecofin