Poutine accuse l’Ukraine pour sa frappe militaire

0
511

La Russie a accusé l’Ukraine pour sa frappe militaire poutine2menée vendredi dans la ville de Slaviansk, dans l’est de l’Ukraine, déclarant que cette action efface tout espoir de chances de réussite des accords de Genève

« Au cours d’une visite à Minsk, (le président Vladimir) Poutine a qualifié ce genre d’opération de criminel.(…) Malheureusement, les événements en cours ont totalement confirmé ce jugement« , a annoncé à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, alors que les forces ukrainiennes ont tenté de reprendre les bâtiments gouvernementaux occupés par des militants pro-russes.

Notant que Kiev n’a « pas respecté » les accords de Genève conclus le 17 avril, M. Peskov a déclaré qu' »il n’est guère possible aujourd’hui de s’attendre à la mise en oeuvre ne serait-ce que de certaines parties des accords ».

Le porte-parole a expliqué que Moscou est « profondément préoccupé » par la sécurité de l’envoyé spécial présidentiel russe, Vladimir Loukine, et des journalistes, qui se trouvent dans la zone de conflit.

Il a également exhorté les Etats-Unis et l’Europe à évaluer objectivement la situation et a appelé ceux utilisant des avions militaires dans les zones peuplées à reconsidérer ce genre d’action, selon l’agence de presse RIA Novosti.

Le ministère russe des Affaires étrangères a rappelé dans une déclaration qu' »utiliser l’armée contre son propre peuple est un crime et mènera l’Ukraine à la catastrophe« .

L’Ukraine a lancé une attaque contre les forces pro-russes, vendredi aux premières heures du matin, près de la ville de Slaviansk. Deux hélicoptères ukrainiens ont été abattus et un membre d’équipage a été tué, selon le leader des forces d’auto-défense de Slaviansk, Vyacheslav Ponomaryov.

M. Ponomaryov a accusé les autorités ukrainiennes d’avoir eu recours à des armes lourdes, ajoutant que les forces d’auto-défense ont dû se replier dans la ville.

Le ministère ukrainien de la Défense a confirmé la perte de deux hélicoptères, et le décès de deux membres d’équipage.

Il a ajouté que les hélicoptères ont été abattus par un missile sol-air, ce qui prouve que les militants ne sont pas des civils, mais qu’ils sont bien équipés et entraînés.

xinuanet

.