Michaëlle Jean succède à Abdou Diouf à la tête de la Francophonie

0
312

 Réunis à Dakar le 30 novembre 2014, dans le cadre du XVe Sommet de la Michaëlle-Jean2Francophonie, les chefs d’État et de gouvernement membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ont officiellement désigné la très honorable Michaëlle Jean au poste de Secrétaire générale.

Mme Jean succède ainsi à Abdou Diouf et devient la première femme à accéder à la tête de l’Organisation.

 « Je remercie les chefs d’État et de gouvernement de la confiance qu’ils me témoignent en me désignant Secrétaire générale de la Francophonie.  Je tiens à remercier tout particulièrement les gouvernements du Canada, du Québec, du Nouveau-Brunswick et d’Haïti pour leur appui indéfectible à ma candidature.  Je souhaite également rendre hommage à Abdou Diouf, homme d’exception, qui a su servir la Francophonie avec passion et raison au cours des 12 dernières années.  Je mesure la tâche qui m’attend et je veillerai à prendre grand soin de l’héritage que nous lègue le Président Diouf », a déclaré Michaëlle Jean.

Dans une courte déclaration devant les chefs d’État et de gouvernement, Michaëlle Jean s’est engagée à travailler avec eux ainsi qu’avec les opérateurs de la Francophonie, l’Association des parlementaires francophones et la société civile pour mettre en œuvre la feuille de route issue du Sommet de Dakar.  Elle a insisté sur l’importance du rôle des jeunes et des femmes et souligné la nécessité de promouvoir l’usage de la langue française et de renforcer l’action économique dans l’espace francophone.

 « Je suis très enthousiaste à l’idée de travailler avec toutes ces femmes et tous ces hommes qui font et vivent la Francophonie au quotidien.  J’entends répondre aux besoins et aux attentes des États et gouvernements membres de l’OIF, tout en donnant une nouvelle impulsion à la Francophonie.  Ensemble, traçons le chemin d’une Francophonie moderne et tournée vers l’avenir.  La Francophonie du XXIe siècle sera au service et à l’écoute des jeunes et des femmes.  Prospère, elle conjuguera l’accroissement des échanges et le développement humain et durable pour tous », a affirmé Mme Jean.

 Michaëlle Jean a également salué les autres candidats qui ont fait campagne pour succéder à Abdou Diouf au poste de Secrétaire général de la Francophonie.  Elle a tenu à les remercier pour leur engagement et leur dévouement tout en soulignant le caractère unique de cette campagne, une première dans l’histoire de l’OIF.

 « Cette campagne aura permis de dégager de nouvelles idées, de débattre et d’aller à la rencontre des citoyens de la Francophonie.  Mes nombreuses rencontres avec des autorités politiques, des jeunes, des femmes et des partenaires de la société civile sur tous les continents ont été indispensables pour nourrir ma réflexion et me permettre de faire un véritable état des lieux de l’espace francophone.  Je garde un précieux souvenir de cette expérience et je suis convaincue que la Francophonie sortira grandie de cette campagne », a ajouté Mme Jean.

 Enfin, Michaëlle Jean a chaleureusement remercié le Sénégal, hôte du XVe Sommet de la Francophonie, ainsi que tous ceux et celles qui ont contribué au succès de cet événement.

Note biographique

 Gouverneure générale et commandante en chef du Canada de 2005 à 2010, Michaëlle Jean occupe depuis octobre 2010 le poste d’Envoyée spéciale de l’UNESCO pour Haïti.  Grand Témoin de la Francophonie aux Jeux olympiques et paralympiques de Londres 2012, elle est depuis cette même année chancelière de l’Université d’Ottawa, la plus grande université bilingue (anglais, français) au monde.  Née en Haïti, Michaëlle Jean, 57 ans, est mariée au cinéaste et philosophe d’origine française, Jean Daniel Lafond.  Le couple a une fille, Marie-Éden, également née en Haïti.

 Celcom : Michaëlle Jean

.