Le président Adesina attendu au Sommet du G7 à Biarritz : entreprenariat féminin, climat et fragilité, au cœur des débats.

0
71

Le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, conduira une délégation au Sommet du G7 organisé du 24 au 26 août à Biarritz, station balnéaire du sud-ouest de la France.

Après avoir participé, dimanche, à une session consacrée au partenariat entre le G7 et l’Afrique, le président Adesina présentera à la presse l’initiative AFAWA, aux côtés du Président Macron, et en présence de la chanteuse béninoise Angélique Kidjo, ambassadrice internationale de l’Unicef.

L’initiative pour favoriser l’accès des femmes au financement en Afrique, dite « AFAWA » selon l’acronyme anglais « Affirmative Finance Action for Women in Africa », a été lancée en mai 2016 lors des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement tenues à Lusaka, en Zambie. Il s’agit d’une initiative panafricaine qui a pour double objectif de combler le déficit de financement, dont souffrent les femmes en Afrique, et de libérer leur capacité à entreprendre.

Ce point de presse s’inscrit dans le cadre d’un Sommet centré autour de la réduction des inégalités, marqué par un partenariat renouvelé avec l’Afrique, qui met en avant la création d’emplois durables et l’appui à l’entreprenariat, en particulier féminin. La France, qui assure la présidence du G7 en 2019, veut faire de l’égalité entre les femmes et les hommes, grande cause du quinquennat du président Emmanuel Macron, une grande cause mondiale.

« Investir dans l’entreprenariat féminin n’est pas seulement une bonne idée, cela a aussi un sens économique », soutient activement le président de la Banque africaine de développement.

AFAWA adopte une approche holistique reposant sur trois piliers : renforcer l’accès au financement pour les entreprises détenues et dirigées par des femmes ; renforcer les capacités des femmes entrepreneures et des institutions financières ; mobiliser et soutenir les gouvernements africains afin qu’ils adoptent les réformes juridiques, politiques et réglementaires nécessaires au développement de l’entrepreneuriat féminin.

Akinwumi Adesina doit également participer, lundi, à une session du G7 consacrée au climat, à la biodiversité et aux océans dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique.

Le Sommet du G7 présente, cette année, un format inédit : à l’initiative du président Macron, huit pays non-membres du G7, dont cinq africains, y sont invités. Il s’agit de l’Afrique du Sud, de l’Australie, du Burkina Faso, du Chili, de l’Égypte, de l’Inde, du Sénégal et du Rwanda.

Le Sommet du G7, ou « Groupe des sept » réunit, chaque année, les chefs d’État et de gouvernement de l’Allemagne, du Canada, des États-Unis, de la France, de l’Italie, du Japon et du Royaume-Uni ainsi que les présidents de la Commission et du Conseil européens.

En 1997, le groupe a été élargi à la Russie pour devenir le G8. Mais à partir de l’annexion de la Crimée à la Russie en 2014, les pays membres du G7 et l’Union européenne ont suspendu la Russie du groupe.

Source: Bad