le fils Gbagbo libéré après trois jours de détention

0
678

En Côte d’Ivoire, Michel Gbagbo, le fils de Michel Gbagbol’ancien président Laurent Gbagbo, a été libéré ce lundi 17 février 2014. Il avait été arrêté à l’aéroport d’Abidjan vendredi soir, alors qu’il cherchait à se rendre en France, selon son avocat, Me Rodrigue Dadjé. Michel Gbagbo souhaitait rejoindre Paris pour comparaître devant la justice.

Michel Gbagbo est rentré chez lui, en milieu de journée, ce lundi, après avoir été présenté au procureur du tribunal d’Abidjan en présence de Me Rodrigue Dadjé – l’un de ses avocats – qui précise que « rien n’a été retenu » contre son client.

Français du côté de sa mère, le fils de l’ex-président ivoirien avait tenté, vendredi, pour la deuxième fois en quelques mois, de se rendre à Paris. Il devait répondre, ce lundi, à une convocation de la justice française suite à la plainte qu’il a portée contre Guillaume Soro et ses lieutenants de l’ex-rébellion, en novembre dernier.

Michel Gbagbo ne s’était pas rendu à l’aéroport d’Abidjan pour tenter d’embarquer. Cette fois, le commissariat de l’aéroport l’attendait de pied ferme et après son arrestation, il a été conduit au siège de la Direction de la surveillance du territoire (DST) où il vient de passer trois jours de détention.

Poursuivi par la  depuis la fin de la crise post-électorale, il y a trois ans, et en liberté provisoire depuis six mois, c’est le parquet général près de la cour d’assises d’Abidjan qui lui a signifié son interdiction de quitter la Côte d’Ivoire pour cause de l’imminence des procès en assises.

Les avocats de Michel Gbagbo dénoncent une violation des droits de leur client. Selon eux, Michel Gbagbo n’est frappé d’aucune ordonnance d’interdiction de sortie du territoire.

.