L’anniversaire du parti tigréen célébré au Soudan

0
62

Ils ont hissé le drapeau du Tplf, dans leur camp de Um Raquba, au Soudan. Des réfugiés éthiopiens célébraient le 18 février, l’anniversaire de la création du Front de libération du Tigré. Un 46 e anniversaire vécu loin de leurs terres. La guerre entre les indépendantistes et les forces armées éthiopiennes déclenchée en novembre faisant foi.

Ces réfugiés ont un espoir. Celui de retrouver un jour le Tigré, leur région après la victoire de leurs troupes.

« Oui, les forces du Tigré vont gagner. Les forces tigrées ont un objectif à atteindre sur leurs terres et leur territoire. », déclare Tesfalam Gabrmedhan, réfugié éthiopien.

Un espoir pour oublier le calvaire vécu dans les camps. Ces réfugiés éthiopiens disent vivre en effet dans le dénuement total. Et appellent à l’amélioration de leurs conditions de vie.

« Il y a beaucoup de problèmes dans ce camp. Actuellement, il y a une clinique mais les gens s’y rendent et ne trouvent pas de médicaments et les gens meurent. De plus, l’eau n’est pas propre ici. Les gens ont quotidiennement des maux d’estomac. De plus, l’automne approche, si nous retournons dans notre pays avant cela, ce serait bien, mais maintenant nous avons besoin que nos conditions de vie soient améliorées, car certaines personnes vivent dans des camps et d’autres non.’’, explique Salmay Tesfay réfugiée à Um Raquba.

Un peu plus de 60 000 Tigréens ont trouvé refuge au Soudan depuis le déclenchement des hostilités dans leur région en Novembre. Dans ce camp, ils vu, leur drapeau flotter une nouvelle fois. En attendant le retour au bercail. Les Nations unies affirment que les combats se poursuivent dans les campagnes.