La Chine publie un article exposant l’hypocrisie des « droits de l’homme à l’américaine »

0
61

La Société pour les études des droits de l’homme de Chine a publié jeudi un article révélant l’hypocrisie des « droits de l’homme à l’américaine », comme en témoignent les politiques d’immigration extrêmement dures des Etats-Unis et leurs violations des droits fondamentaux et de la dignité des immigrants.

La discrimination religieuse, culturelle et raciale à l’égard des immigrants continue de se développer et est devenue de plus en plus violente aux Etats-Unis, indique l’article intitulé « La grave discrimination et le traitement cruel des immigrants exposent pleinement l’hypocrisie des ‘droits de l’homme à l’américaine' ».

L’article souligne que le gouvernement américain a traité les immigrants de manière violente et a arrêté et détenu des immigrants à grande échelle dans les zones frontalières des Etats-Unis.

La politique d’immigration américaine de « tolérance zéro » a séparé des enfants de leurs parents, selon l’article.

« Les immigrants, y compris les enfants, sont soumis à des traitements inhumains, leurs droits humains fondamentaux, tels que le droit à la vie et le droit à la santé, étant gravement violés », indique l’article.

Deux mentalités contradictoires, à savoir l’intolérance et le doute sur les caractéristiques ethniques des immigrants, et l’idéal de l’assimilation des immigrants et la confiance en soi, ont été incarnées tout au long de l’histoire du développement du système d’immigration des Etats-Unis, note l’article.

« Elles sont également devenues la base théorique des politiques d’immigration du gouvernement américain caractérisées par l’assimilation ou l’exclusion des immigrants », indique l’article.

Comme l’idéologie anti-immigration est la tendance qui prédomine, la xénophobie est poussée à l’extrême, note l’article, ajoutant que la politique unilatérale d’immigration des Etats-Unis a causé la détérioration continue de la situation de l’immigration illégale dans les zones frontalières.

La xénophobie dans les politiques d’immigration américaines a eu des conséquences graves, dont l’intensification des conflits sociaux, d’après l’article.

« La divergence dans les politiques d’immigration existe dans divers domaines aux Etats-Unis et a exacerbé les divisions internes », poursuit-il.

Les politiques d’immigration américaines, emplies de discrimination raciale, ont gravement entaché la reconnaissance de l’identité nationale et la fusion des races aux Etats-Unis, ajoute-t-il.

Les immigrants qui ont contribué considérablement aux Etats-Unis sont considérés comme des outsiders, menaçant le système politique américain et pesant sur les finances et le bien-être du pays, affirme l’article.

« Les immigrants étaient et resteront les victimes de l’exclusion et de la persécution. »

(Xinhua)