G5 Sahel : Idriss Déby déploie 1200 nouveaux soldats tchadiens dans la zone des « trois frontières »

0
88

Lors du sommet de Pau en 2020, N’Djamena avait déjà annoncé l’envoi d’un nouveau contingent dans la zone frontalière du Burkina Faso, Mali et Niger. Cependant, la crise sanitaire couplée à un besoin de renforcer la sécurité dans le lac Tchad avait retardé ce déploiement.

Le Tchad va déployer 1200 nouveaux soldats dans le Sahel pour lutter contre le djihadisme. C’est ce qu’a annoncé le président Idriss Déby Itno (photo, à droite) le lundi 15 février 2021 à l’occasion du sommet G5 Sahel qui se tient actuellement à N’Djamena.

Ce déploiement avait été annoncé lors du sommet de Pau, il y a un an. Cependant, la pandémie de covid-19 et le besoin de sécuriser la zone du lac Tchad avaient poussé N’Djamena à repousser cette opération.

En mars 2020, Idriss Déby avait mobilisé ses forces de défense pour lancer l’opération « Colère de Boma » qui a permis de neutraliser environ 1000 terroristes de la secte Boko Haram en quelques semaines, selon le bilan fourni par l’armée.

La nouvelle opération s’inscrit dans le cadre du renforcement de l’action militaire dans une zone qui a concentré ces dernières années, l’essentiel des attaques des groupes djihadistes dans le sahel. Située entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso, la zone dite des « trois frontières » est considérée par les pays du G5 Sahel et leurs partenaires internationaux comme l’un des principaux axes de la lutte antiterroriste.

« Je voudrais lui exprimer toute notre reconnaissance pour les efforts et sacrifices que le Tchad ne cesse de consentir en faveur de la paix et de la sécurité dans la région. Je citerai en particulier sa décision de déployer un deuxième bataillon au profit de la force conjointe du G5 Sahel », a déclaré le président mauritanien Mohamed Ould Ghazouani, saluant l’annonce du président Déby.

Sur Twitter, les autorités tchadiennes ont publié une vidéo montrant plusieurs ministres galvanisant les 1200 soldats sur le départ pour leur nouveau front.

Pour rappel, depuis 2013, le Tchad est l’un des pays les plus engagés dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. Les succès militaires obtenus entre autres au Mali et plus largement sur le front très complexe de la lutte contre le djihadisme ont permis à l’armée tchadienne de renforcer sa réputation auprès de l’opinion publique ouest-africaine.

Agence Ecofin