Côte d’Ivoire : une dizaine de soldats tués dans une attaque terroriste contre un poste-frontière près du Burkina Faso

0
71
MILITAIRES IVOIRIENS DU 1ER BCP PEU AVANT LE DECOLLAGE

 Douze soldats ivoiriens ont été tués tôt ce matin et six autres blessés dans une attaque djihadiste perpétrée contre un poste-frontière entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. C’est le deuxième attentat du genre enregistré dans le pays.

Une attaque terroriste contre le poste-frontière de Kafolo, près de la frontière du Burkina Faso a fait douze morts et six blessés dans le rang des soldats ivoiriens, ce jeudi 11 juin. Deux gendarmes sont également portés disparus. L’information a été confiée à Reuters par un haut gradé de l’état-major des Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI).

« Il y a eu une attaque contre le poste de Kafolo dans la zone de la frontière avec le Burkina Faso, dans la même zone que l’opération anti-djihadiste d’il y a quelques jours », a déclaré le haut gradé.

Le 11 mai dernier, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso ont lancé leur première opération commune anti-djihadiste, mobilisant environ un millier de soldats côté ivoirien. Au total, huit terroristes présumés ont été abattus dans l’opération tandis que 38 autres ont été arrêtés dont 24 au Burkina Faso et 14 en Côte d’Ivoire.

Cette nouvelle attaque est la deuxième du genre enregistrée en Côte d’Ivoire après celle de la station balnéaire de Grand-Bassam en 2016. Revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique, cet attentat a alors fait environ 19 morts.