Bénin/législatives : la campagne électorale gagne les grandes villes du sud

0
361

Démarrée timidement le week-end dernier, la campagne pour les BENINlégislatives du 26 avril prochain a atteint, ce mardi, sa vitesse de croisière dans les grandes municipalités du Bénin, notamment Cotonou et Porto-Novo.

Les deux grandes villes du sud du pays ont fleuri, depuis ce mardi, de plusieurs affiches à l’effigie des candidats et des logos des partis et alliances en lice pour les prochaines législatives de 26 avril 2015

Ainsi, les façades des immeubles administratifs, des commerces, des écoles, des poteaux électriques et même des maisons, dans les deux grandes villes du sud du pays, sont pavoisés des affiches de certaines grandes formations politiques du pays, notamment de la Renaissance du Bénin (RB, opposition), du Parti du Renouveau démocratique (PRD, opposition), de l’Union Fait la Nation (UN, opposition) mais aussi, celles des Forces de la cauris pour un Bénin Emergent (FCBE, mouvance présidentielle).

Chacune de ces affiches porte le message de campagne de son parti et alliances politiques .

De longs véhicules à l’effigie des partis et alliances politiques en lice sillonnent pendant des heures dans les rues des deux grandes villes du Sud du pays, en distillant des musiques faisant l’éloge des candidats en lice dans les circonscriptions électorales de Cotonou et de Porto-Novo, capitale politique.

Au-delà de ces tapages, plusieurs candidats en lice sont descendus sur le terrain pour solliciter le suffrage des populations béninoises dans ces deux grandes villes du sud du pays.

A Cotonou, en dehors de quelques meetings de sensibilisation organisés par certains états major politiques, la majorité des candidats ont fait le porte à porte pour solliciter le suffrage des populations.

A cet effet, dans la nuit du lundi à ce mardi, plusieurs candidats sont passés de maison en maison à Cotonou, pour demander aux populations de voter pour eux.

Des candidats ont affirmé à Xinhua, que cette stratégie de campagne de proximité est très efficace et moins coûteuse.

« Au lieu d’organiser, à grands frais, un meeting sur une place publique sans atteindre le plus grand nombre possible de personnes, on préfère aller à la rencontre des populations pour leur délivrer notre message », a affirmé Séfou Allassane de l’Alliance Soleil.

A Porto-Novo, les candidats du PRD, de la FCBE et de l’UN ont adopté la même stratégie de proximité.

« Cette stratégie nous permet d’être en contact direct avec nos électeurs et d’éviter les pièges de nos adversaires », a indiqué Bello Amadou, un militant proche du bureau de campagne du PRD.

La campagne électorale, entamée le 10 avril dernier, connaîtra son terme le 24 avril prochain à minuit.

La loi portant élection des députés béninois prévoit le renouvellement intégral des 83 sièges du Parlement pour un mandat de quatre ans.

Selon cette loi, les députés sont élus au suffrage universel direct, sur scrutin de liste et à la représentation proportionnelle.

Plus de 4,4 millions d’électeurs béninois seront convoqués aux urnes le 26 avril prochain, pour élire les 83 députés devant siéger à l’Assemblée nationale.

                                                                                                    Xinhua